Connexion
7 378 Livres Blancs | | |
> Accueil / Dossiers / Soft Skills : les compétences au service de l'humain

Soft Skills : les compétences au service de l'humain


Les compétences qu'une personne possède font d'elle quelqu'un d'unique. Certaines de ces compétences, comme la capacité à parler une langue étrangère, à maîtriser les outils bureautiques ou encore détenir un diplôme, sont des compétences faciles à mesurer pour le service des ressources humaines lors du processus de recrutement. Plus difficile à quantifier, les soft skills, ces compétences nébuleuses et subjectives qui composent souvent la personnalité d'une personne. Afin de vous permettre d'y voir plus clair, nous avons décrypté pour vous les soft skills dans ce dossier thématique.


Définition

Les soft skills ont le vent en poupe depuis quelque temps maintenant, ce notamment depuis l'avènement du numérique et des mutations professionnelles que cette nouvelle ère a déclenchées. Comme vous le savez très certainement, la transition digitale que nous vivons apporte son lot de nouveautés dans le bureau, et plus particulièrement au niveau humain. L’époque est révolue où il suffisait de valoriser les cinq langues que l'on parle, ou nos compétences exceptionnelles sur tel ou tel outil. Ces hard skills, comme on dit en anglais, ont tout autant de valeur aujourd'hui, ne vous détrompez pas ; ils ont juste un nouveau rival, tout aussi important aux yeux de l'employeur, sous la forme des soft skills.

 

LES SOFT SKILLS EN QUELQUES MOTS

Comme souvent dans la langue française (et particulièrement dans le domaine de l'entreprise), nous empruntons certaines expressions de la langue de Shakespeare pour décrire un nouveau phénomène : c'est le cas des soft skills. En français, ce terme se traduit littéralement par "compétences douces", mais soyons honnête : ce dernier ne veut pas dire grand-chose. La plupart des professionnels du RH préfèrent une expression comme le savoir-être, compétences relationnelles, compétences humaines, compétences comportementales, compétences personnelles ou encore compétences transversales. 

Les soft skills, ce sont les compétences d'une personne qui ne peuvent être facilement quantifiées et qui sont souvent relativement subjectives, mais qui jouent un facteur déterminant pour savoir si elle fera un bon collaborateur/collaboratrice ou non au sein d'une entreprise. A contrario des hard skills qui ont souvent une base académique, les soft skills eux proviennent plus souvent de l'éducation personnelle, de l'environnement de vie, ou encore du contexte social.

Définir chaque compétence humaine qui existe serait une tâche quasi impossible de par leur nombre. Toutefois, nous avons essayé de présenter pour vous une liste aussi exhaustive que possible des soft skills qui existent afin que vous puissiez les comprendre en détail. Il existe notamment sept familles de compétences qui tombent dans la catégorie des soft skills.

 

  • COMPÉTENCES DE COMMUNICATION
  • Les compétences de communication régissent, comme le nom l'indique, toutes les formes de communication que l'on peut avoir, consciemment ou non, dans un contexte donné. Les principaux exemples des compétences de communication sont la communication verbale, écrite, physique, et visuelle, le langage corporel, l'humour, la rapidité d'esprit, l'écoute, les capacités de présentation et les capacités oratoires (à savoir, parler devant un public).

 

  • COMPÉTENCES DE LEADERSHIP
  • Encore un anglicisme ! Le leadership, comme vous le savez peut-être, traite toutes les compétences qui sont en lien avec la direction et la supervision. Ces compétences incluent le team building (l'esprit d'équipe), la planification stratégique, le coaching, le mentorat, la capacité à déléguer, la capacité à régler des différends, la diplomatie, la gestion de conversations délicates ou difficiles, la prise de décision, la supervision, la gestion de la performance, du management, des talents, des équipes distantes et/ou virtuelles, et la gestion de crise.

 

  • COMPÉTENCES D'INFLUENCE
  • Avoir la capacité à influencer quelqu'un, ou plusieurs personnes, fait souvent la différence, en particulier au niveau du management ou commercial (mais pas que). Les exemples des compétences d'influence sont la capacité à vendre, à inspirer, à persuader, à négocier, à motiver ainsi qu'à collaborer.

 

  • COMPÉTENCES INTERPERSONNELLES
  • Comme le nom l'implique, l'interpersonnel a lieu entre deux ou plusieurs personnes. Ces compétences agissent non seulement sur notre propre état d'esprit, mais également sur l'état d'esprit des autres à notre égard. Les exemples de compétences interpersonnelles sont le networking (le réseautage, en français ; la pratique de tisser des liens professionnels avec d'autres individus ou entreprises), les relations interpersonnelles, la capacité à faire face aux personnes difficiles, la résolution de conflit, le personal branding ou encore la gestion des politiques du bureau.

 

  • COMPÉTENCES PERSONNELLES
  • A contrario des compétences interpersonnelles, les compétences personnelles nous concernent uniquement en tant que personne. Néanmoins, notre capacité ou non à maîtriser ces compétences influe sur la perception d'autres personnes à son propre égard. Il existe de très nombreuses compétences personnelles, comme l'intelligence émotionnelle (un sujet qui mériterait presque son propre dossier tellement la thématique est large), l'empathie, la connaissance de soi, la confiance de soi, l'affirmation de soi, la gestion des émotions, du stress, la tolérance au changement et à l'inconnu, être capable d'encaisser des critiques, l'adaptabilité, la résilience, la compétitivité, l'auto-évaluation, la capacité à équilibrer vie privée et vie professionnelle, être convivial, ou encore enthousiaste.

 

  • COMPÉTENCES CRÉATIVES
  • Dans un contexte de transformation digitale, le capital créatif d'un individu est de plus en plus demandé, car il faut faire preuve d'une grande adaptabilité au sein d'une entreprise aujourd'hui. Il faut notamment être capable de résoudre des problèmes, être en mesure de penser de manière critique, d'innover, de dépanner, et avoir le sens du design et le sens artistique.

 

  • COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES
  • Enfin viennent les compétences professionnelles ! Ces compétences sont toutes aussi nombreuses que les compétences personnelles ; on y trouve notamment l'organisation, la planification, la gestion du temps, la gestion des réunions, la sensibilité aux tendances technologiques et aux affaires, l'éthique commerciale, l'éthique des affaires, la sensibilité à la diversité et au handicap, l'interculturalité, la capacité à améliorer des processus, la gestion des connaissances, la rédaction de rapports et de propositions, le service à la clientèle, ainsi que l'esprit entrepreneurial.

(source : Simplicable, 2016)

 

Trois réflexions viennent s'ajouter à cette liste et clôturent la définition de cette semaine. 

Premièrement, vous vous dites peut-être que de nombreuses compétences listées ci-dessus sont relativement similaires. C'est bien le cas, car la plupart de ces compétences, à elles toutes seules, ne peut être utilisé, du moins efficacement. Dans beaucoup de cas plusieurs compétences de différentes familles viendront complémenter l'une l'autre afin de former un tout plus (et vous nous excuserez cette expression très business) synergique.

Deuxièmement, vous êtes peut-être en train de paniquer à l'heure actuelle en vous disant que vous ne possédez même pas la moitié de ces compétences. Ne vous inquiétez pas, nous nous sommes fait la même réflexion, mais avons vite réalisé qu'il est tout bonnement impossible de toutes les posséder. La raison, d'ailleurs, est simple : nous ne sommes pas des machines, mais des êtres de chair et d'os, avec des forces, mais également des faiblesses.

Troisièmement, il est important de rappeler que les soft skills comme présenté ci-dessus ne sont pas vos uniques caractéristiques. Si une personne n'est pas dotée de certains hard skills, il n'y a pas assez de compétences humaines dans le monde qui lui permettront de rattraper son retard. 


Quelques chiffres

52 % - Les DRH qui accordent autant, voire plus d'importance aux soft skills qu'aux hard skills (source : Robert Half).

97 % - Les recruteurs qui tiennent compte des soft skills dans leur approche RH (source : Monster).

45 % - Les recruteurs qui prennent en considération les soft skills en complément des hard skills (source : rebondir.fr).

89,5 % - Les recruteurs qui pensent que dans les années à venir, les soft skills prendront de plus en plus d'importance. (source : rebondir.fr).

58 % - Les recruteurs qui estiment que le manque de soft skills limite la performance (source : Linkedin).


Les principaux acteurs à suivre

De par la nature immatérielle des soft skills, il est difficile de nommer des acteurs spécifiques. Néanmoins, en jouant un peu avec les mots, nous avons choisi de vous citer les postes au sein d'une entreprise qui sont les plus concernés par les soft skills.

Les ressources humaines - Professionnellement parlant, ce sont les RH qui sont les plus concernés par les soft skills, car comme vous l'aurez compris au cours de ce dossier, la tâche leur incombe de déceler ces compétences parfois difficiles à évaluer au sein des collaborateurs existants et futurs.

Les formateurs - Bien que difficile, il est possible d'enseigner certaines compétences humaines ; pour ne donner que quelques exemples, tout ce qui traite de la sensibilisation à un sujet spécifique (handicap, diversité, etc.), ou encore la gestion et la résolution du conflit. Toutefois, certaines habitudes sont si bien ancrées en soi dès un jeune âge (manque d'empathie, de persuasion ou de négociation, par exemple) qu'il est tout bonnement impossible de les corriger.

Les collaborateurs - Les soft skills concernent tout le monde, jusqu'à un certain point. Après tout, c'est nous qui devons vivre et travailler avec ces compétences, tout en étant entouré de personnes dotées d'autres compétences...


Les livres blancs à consulter


Soft skills et recrutement : tout comprendre en un livre blanc

Livre blanc de Monster

Ce livre blanc vise à apporter des conseils pratiques pour leur bon usage en développement des ressources humaines, et des mises en perspective de leurs enjeux.

Transformation digitale, Soft skills & Employabilité

Livre blanc de Unatti

Témoignages d’experts et guide pratique pour développer vos collaborateurs.

Travailler autrement ou comment profiter pleinement de la transformation digitale

Livre blanc de Sciences Po Executive Education

Toutes les clés pour tirer pleinement profit de la transformation digitale.

L'immersive learning : la réalité virtuelle pour la formation

Livre blanc de Reality Academy

Un livre blanc détaillant les avantages de l'immersive, et qui traite entre autres de la formation des soft skills en utilisant cette nouvelle technologie.