Connexion
6 161 Livres Blancs | | |
> Accueil / Dossiers / Les principes de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

Les principes de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)


Pour bon nombre de personnes, il existe un stéréotype de l'entreprise qui remonte à bien longtemps : "Le profit avant tout". C'est d'ailleurs une idée qui existe depuis bien longtemps (pensez au roman Un Chant de Noël de Charles Dickens, qui raconte l'histoire de l'avare Scrooge qui ne pense qu'à l'argent et non au bien-être des personnes qui l'entoure), et qui reste enracinée dans la culture populaire. Bien que cela puisse être encore le cas pour certaines entreprises (de moins en moins, heureusement), depuis le tournant du 21e siècle on constate une révolution dans la mentalité du monde professionnel. On se soucie plus de son entreprise et de l'image qu'elle renvoit, du bien-être des salariés et des conséquences sociétales et environnementales de son travail. Bref, ces bonnes actions portent un nom : la Responsabilité sociétale des entreprises.


Définition

Avant toute chose, clarifions une chose : la Responsabilité sociétale des entreprises porte l'acronyme RSE. Cet acronyme est également utilisé dans le cadre des Réseaux sociaux d'entreprise, ce qui peut prêter à confusion. Si vous êtes arrivé ici par égard en croyant lire un article à ce propos, nous vous invitons à aller découvrir notre dossier sur les réseaux sociaux d'entreprise ici !

Pour revenir à la RSE, la définition de ce concept reste très large et un peu floue. En fonction de l'auteur, le S peut signifier sociétale ou sociale, et l'objectif de la RSE peut également varier d'une entreprise à l'autre.

Toutefois, afin d'éviter toute confusion, nous reprendrons la définition donnée par la Commission européenne dans son livre vert de 2001 

"La responsabilité sociétale des entreprises est essentiellement un concept par lequel les entreprises décident volontairement de contribuer à une société meilleure et à un environnement plus propre."

Fondamentalement, la RSE représente les efforts d'une entreprise pour être plus responsable en ce qui concerne la société et l’environnement.

Plus facile à dire qu'à faire, néanmoins, dans la mesure que le concept de la RSE a grandement évolué depuis 2001. Il a été repris par maints organismes, a été redéfini par certains, et a même été inscrit dans certaines législations comme une obligation (à différents niveaux) pour les entreprises, notamment en France.

  •  
  • LA RSE, UNE ORGANISATION COMPLEXE

Vous vous posez très certainement la question : la RSE ? Obligatoire ? Comment ça ? Ce n'est pas tout à fait le cas qu'il est obligé d'appliquer la RSE au sein de votre société ; néanmoins, il est prévu dans la Loi Sapin 2 de 2017 que chaque entreprise fournisse dans son rapport annuel une déclaration de performance extrafinancière. Sans aller trop dans le détail, ce chapitre oblige l'entreprise à produire un reporting RSE complet, indiquant les actions entreprises par l'entreprise avec pour objectif une amélioration sociétale ou environnementale, etc. Le caractère obligatoire de la loi se réfère donc au reporting, et non aux actions entreprises dans le cadre de la RSE en elle-même. À noter par ailleurs que cette obligation légale ne s'applique qu'à certaines formes d'entreprises (les SA, SE, SCA et SNC pour être précis), et ce au-delà d'un certain nombre de salariés et d'un bilan particulier (source : Tennaxia).

Ce reporting est relativement simple par rapport à la mise en place d'une stratégie de RSE ; il est presque impossible de discerner au premier abord où commencer pour appliquer la responsabilité sociétale pour une entreprise.

Élément essentiel à retenir : c'est la stratégie fondamentale de votre entreprise qui, en théorie, doit changer pour appliquer la RSE. Cela signifie un changement considérable au niveau organisationnel qui se traduit de nombreuses manières. Par exemple :

  • -> la mise en place d'un système de veille sociétale, environnementale, etc. ;
  • -> définir l'éthique de votre entreprise par le biais d'une charte ;
  • -> pousser le développement durable dans les différents points de votre société par le biais de programmes d'assurance qualité, etc. ;
  • -> une meilleure gestion des risques.

Facile, vous me direz : juste une question d'avoir les bons outils ! Et non. La RSE demande également une mentalité bien différente. Facile, peut-être, si vous êtes une équipe de quelques personnes en mode start-up. Moins facile si votre entreprise existe depuis 50 ans et que vous avez plus de 1 000 salariés éparpillés dans plusieurs pays.

Il faut être capable de percevoir objectivement les forces et faiblesses de votre entreprise, chose qui n'est pas toujours évidente. Ainsi, en déterminant où sont vos faiblesses - pour donner l'exemple, un sous-traitant utilise un produit particulièrement néfaste pour l'environnement alors qu'il existe un meilleur produit - vous pouvez y remédier en appliquant diverses actions (en changeant de sous-traitant, par exemple).

Bref, vous comprendrez que les exemples sont innombrables ; tout dépend de votre entreprise et des améliorations que vous souhaitez y apporter, qu’elles soient environnementales ou sociétales…

  •  
  • UNE APPLICATION ABUSIVE DE LA RSE ?

Ne nous voilons pas la face ; la RSE n'est pas un remède miracle qui va d'un coup rendre toutes les entreprises sociétalement et environnementalement acceptables. C'est une approche à la responsabilité entrepreneuriale qui prend du temps à être adoptée par tous les partis, et, comme tout système, se retrouve confrontée à des abus et des critiques parfois justifiés.

Une critique plus cynique que d'autres (mais qui résonnera également avec le stéréotype des entreprises où les bénéfices sont une priorité absolue) est que l'utilisation du RSE se résume à détourner, voir manipuler, l'attention du consommateur pour voiler d'autres pratiques qui pourraient être perçues comme non-éthiques.

D'autres critiques de la RSE peuvent inclure une approche hypocrite du concept (l'industrie du tabac qui vend un produit nocif au consommateur, mais qui s'engage dans une voie de responsabilité dans leur stratégie), ou encore une problématique au niveau de l'idéologie éthique (chaque culture a sa propre éthique, créant ainsi des oppositions au sein d'une même entreprise où une éthique est mise en avant contre une autre).

  •  
  • LA RSE DE LA THÉORIE A LA PRATIQUE

Pour résumer, en théorie, la RSE est un concept parfaitement valable ; le principe qu'une entreprise prenne conscience de son rôle sociétal et environnemental est, aux yeux de beaucoup, essentiel pour développer une économie durable. Elle permet d'accroître le bien-être de ses salariés, de pousser la stratégie de l'entreprise vers une logique de développement durable et écologique et peut améliorer la confiance de la société civile à l'égard du monde du business.

En pratique, la RSE est un sujet particulièrement sensible à aborder, et encore plus difficile à intégrer dans une stratégie d'entreprise, compte tenu du nombre de répercussions potentiellement négatives qui peuvent en découler si la stratégie est mal-appliquée, ou mal-perçue. Ne vous laissez pas intimider pour autant, car stratégiquement adopter une logique de responsabilité sociétale est très probablement le seul moyen pour une entreprise de prospérer dans une économie de plus en plus solidaire et durable...


Quelques chiffres

La montée en puissance de la fonction de RSE est encore récente : selon un baromètre issu de Produrable et de Haatch en 2017 (répondants du baromètre : 31% TPE / 26% PME / 20% ETI / 23% grands comptes), une entreprise sur deux indique avoir une direction de la RSE depuis moins de 5 ans.

Autre constat : 55% des entreprises interrogées indiquent avoir au moins une personne travaillant à temps plein sur la RSE (un peu plus de 40% de ces entreprises ont plus de 5 salariés qui y travaillent à temps plein).

Ce même baromètre fait également un autre constat, cette fois-ci concernant les freins principaux à l'adoption d'une stratégie RSE applicable : 48% estiment que le manque de ressources humaines est un frein, suivi de près par le manque de ressources financières (46%).


Les principaux acteurs à suivre

Si vous faites des recherches sur la RSE sur Google, vous tomberez très vite sur un acteur incontournable du secteur : e-RSE. Ce dernier est une plateforme d'engagement pour la RSE et le développement durable qui explique en détail le fonctionnement de la RSE, et présente également les entreprises qui se sont engagées auprès de la plateforme pour promouvoir leur stratégie de responsabilité sociétale.

On y retrouve notamment des sociétés comme Ikea, Bonduelle, Orange ou encore Schneider Electric.


Les livres blancs à consulter


RSE : Enjeux de la diversité en entreprise

Livre blanc de Adhere-RH

Ce livre blanc a pour ambition de proposer des idées et des pistes de réflexion, en s’appuyant notamment sur des études sociologiques peu connues des professionnels et acteurs spécialisés.

L'open Innovation responsable : formidable levier de croissance pour les entreprises

Livre blanc de Skillfools

Un livre blanc qui détaille les quatre piliers de l'open Innovation responsable et qui explique en quoi cette dernière peut être un avantage compétitif pour votre entreprise.

Le R.O.I. de la RSE

Livre blanc de MATERIALITY-Reporting

Les pratiques des meilleurs patrons pour booster leur performance par la RSE.

Vers une RSE de transformation et d'engagement

Livre blanc de Tennaxia

Étude Tennaxia 2018 : pratiques de reporting et de rapport extra-financier.

RSEponsable

Livre blanc de Mathieu Jahnich, Alexandre Dudouble & Cyrille Jubert

Les entreprises ne sont pas dissociées de la société, elles en font partie intégrante. Elles se doivent donc d’agir de manière responsable. (...) Ce livre blanc se veut une invitation à la réflexion, au dialogue et à l’action...

Commerce et RSE

Livre blanc de Club Génération Responsable

Cette étude nous donne à voir les changements comportementaux, les stratégies de progrès réalisées, les actions performantes, les initiatives et les ambitions à 2020/2030 du Retail dans le cadre d'une démarche de RSE.

La Responsabilité Sociale d’Entreprise est une source de richesse et de performance pour les PME

Livre blanc de l’Agence LUCIE et l’IFEC

Ou comment créer de la richesse en alliant la RSE et le pilotage des actifs immatériels ? Réponse dans ce livre blanc.

Enjeux RSE de la philanthropie d'entreprise

Livre blanc de Adhere-RH

Avec le Livre Blanc «  Enjeux RSE de la Philanthropie d’entreprise » le Cabinet Adhere-RH poursuit son projet de publication d’ouvrages relatifs à la RSE, visant à permettre à un large public de professionnels d’entreprise et de citoyens de disposer d’outils de réflexion denses, synthétiques et pratiques.

10 conseils essentiels pour une matérialité réussie

Livre blanc de MATERIALITY-Reporting

Dans ce livre blanc, MATERIALITY-Reporting vous présente des stratégies qui vous aideront à optimiser votre retour sur investissement en appliquant une approche de matérialité de manière plus efficace et robuste.