Connexion
10 427 Livres Blancs | | 1 560 |
> Accueil / Dossiers / Start-up : comment se lancer ?

Start-up : comment se lancer ?

Vous avez donc trouvé l'idée innovante du siècle, après maintes semaines/mois/années de réflexion. Vous êtes convaincu que votre projet va révolutionner l'industrie ciblée, qu'on parlera de vous comme étant le fondateur d'une nouvelle ère ! Mais... vous avez oublié un élément fondamental en se faisant : comment lancer votre start-up ? Pas d'inquiétudes, ce dossier est la pour vous orienter !


Définition d'une start-up

Nous savons tous à peu près ce qu'est une start-up de nos jours, le concept ayant pris beaucoup d'ampleur dans l'Hexagone depuis maintenant près de trois décennies. Toutefois, voici une petite piqûre de rappel pour ceux qui seraient restés un peu trop longtemps au ski : une start-upjeune pousse pour lui donner son titre francophone - est une nouvelle entreprise à caractère innovant, visant souvent à se développer par le biais de fonds d'investissement.

Un maître mot revient souvent pour toute start-up : la croissance ! Même si ce principe reste essentiel pour tout type d'entreprise, ce doit être la priorité numéro un d'une start-up, dans la mesure où cette dernière n'a pas l'avantage de la visibilité ou d'un modèle économique clairement défini. La croissance permettra donc à la start-up d'évoluer sur le plan économique (business model) et d'améliorer sa visibilité jusqu'à devenir une entreprise incontournable de son secteur.

L'évolution de ce type d'entreprise n'est pas de tout repos. De par son manque de visibilité et sa structure économique qui reste à valider, il y a toujours un risque d'échec plus conséquent qu'avec une structure traditionnelle. Toutefois, ces risques sont pour la plupart contrecarrés par de nombreux avantages que nous évoquerons plus bas.

 

  • COMMENT DÉMARRER VOTRE START-UP ?
  • Vous êtes donc sur la ligne de départ, et de nombreux défis se dressent devant vous. Vers lequel vous faut-il vous confronter en premier ?

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'étape primordiale à respecter avant toute chose est l'équipe qui vous entoure. Être capable de réviser sa stratégie et de s'adapter tout en allant de l'avant (être capable de faire un pivot) est fréquemment un critère des fonds d'investissement lors des entretiens. Nous reviendrons sur ces derniers dans un instant.

  • Il faudra également vous concentrer sur le modèle économique de votre start-up. Même si vous ne pourrez pas tout prévoir, avoir un plan économique cohérent qui puisse fonctionner sur le long terme est essentiel pour le bien-être de votre start-up.

Conceptualisez, en parallèle, votre pitch. Ce dernier sera la clé de voûte de votre stratégie face aux fonds d'investissement, et sans un pitch solide regroupant des arguments convaincants pour votre modèle économique, peu d'entre eux seront prêts à vous faire confiance avec leur argent. Vous aurez d'ailleurs un large choix du type d'investisseur que vous souhaitez avoir : les fonds d'investissement classiques, les business angels, les banques, et j'en passe... Chacun accepte de financer des projets selon différents critères, donc il faudra prévoir une adaptation de votre pitch en fonction de votre interlocuteur !

Il faudra également songer à son marché ; est-ce un marché généraliste, ou de niche ? Avez-vous beaucoup de concurrents ? Si votre projet est à caractère innovant, il est fort possible que vous soyez parmi les premiers à y mettre le pied, donc il faudra s'assurer qu'il existe une demande pour ce que vous proposez ! 

Enfin, il reste la partie administrative avec par exemple le choix d'un type de société (souvent en SAS) et éventuellement la rédaction d'un pacte d'associés. 

 

  • QUELS AVANTAGES D'ÊTRE EN MODE START-UP ?
  • Quels sont les motivations pour adopter une structure de start-up pour votre entreprise ? Permettez-moi de vous en présenter les divers bénéfices.

En France et partout dans le monde occidental, la start-up est de plus en plus valorisée, de par ses caractères innovateurs, créateur d'emploi et de valeur dans le pays où elle s'intègre. La France est d'ailleurs un excellent accompagnateur de start-up, avec l'existence de nombreuses structures pour aider au développement : pour n'en citer que quelques-uns, les incubateurs, les accélérateurs, ou BpiFrance. Toutes les régions possédent des structures d'accompagnement, et divers événements permettent de les rencontrer.

Vous pourrez également facilement trouver un hébergement pour votre projet, sous la forme d'un espace de co-working, une pépinière... De nombreuses villes en sont équipés, fournissant un lieu d'échange et de développement à prix raisonnable pour les start-up naissantes.

Dans certains cas, vous aurez également accès à des aides fiscales à l'innovation comme le CIR (Crédit d'impôt recherche, en gros une réduction d'impôts), ou encore le CII (Crédit d'impôt innovation) venant compléter le CIR. Enfin vient s'ajouter à cette liste d'acronymes la JEI - JEU (Jeune entreprise innovante/universitaire).

Et si vous n'êtes toujours pas convaincu de la bonne volonté du gouvernement français à l'égard des start-up, en instaurant par le biais de la Loi Macron en 2015 plus de liberté en ce qui concerne l'actionnariat au niveau des salariés d'une start-up.

 

  • UN RISQUE À PRENDRE ?
  • Créer une start-up reste un risque. Un risque de par l'incertitude planant autour de la viabilité long terme du projet, ainsi que de la visibilité. Après tout, selon les estimations près de 90% des start-ups se soldent par un échec. Est-ce que le risque en vaut toutefois la chandelle ?

Ah, et vous allez très probablement tomber sur une dernière petite problématique en tant que start-up : comment écrire le mot "start-up" ? Selon certaines sources francophones plus traditionnelles, le terme "jeune pousse" est préféré. Dans le monde réel, il existe deux variantes du mot : start-up et startup. Les deux sont des termes utilisés, tout comme leurs versions au pluriel (invariables ou avec un s). À titre personnel, j'opte plutôt pour la règle de la start-up invariable ! 


Les chiffres sur les start-up

Ce ne sont pas les chiffres qui manquent pour les start-up : prenez, par exemple, l'un des chiffres les plus récents du nombre de start-up implantées en France : près de 10 000 selon les estimations, dont un tiers basé en Île-de-France !

Un autre très beau résultat pour l'Hexagone : en 2016, les start-up françaises ont levé près de 2,3 milliards d'euros. En parlant de fonds, par ailleurs, saviez-vous que la French Tech, une initiative du gouvernement français, avait une capacité d'investissement de 200 millions d'euros sur 5 ans (2015 - 2020) ?

Dans un cadre international, la France reste loin derrière les 5 meilleurs pays en matière de nombre de start-up : c'est sans grande surprise que les États-Unis représentent le plus grand nombre de start-up au monde avec 4,8 millions, suivi un peu plus étonnement de l'Inde avec 2 millions, puis le Royaume-Uni avec 845 000, l'Indonésie avec 771 000, et enfin le Brésil avec 584 000.


Les acteurs principaux dans l'éco-système des start-up

Où commencer avec les acteurs dans le secteur des start-up ? Nous vous avons déjà brièvement parlé de la French Tech, une initiative de l'État et un label remis à plusieurs grandes villes françaises reconnues pour leurs écosystèmes de start-up. Mais c'est loin d'être le seul internationalement reconnu ; ce n'est autre que la France qui peut se vanter d'avoir le plus grand incubateur au monde sous la forme de la Station F, un espace de plus de 30 000m2 en plein coeur de Paris qui fait office de campus de start-up !

En outre, si vous manquez d'inspiration ou de motivation pour créer votre start-up, prenez exemple sur ceux qui ont tenté par le passé, et qui en sont devenus des "licornes" (terme employé pour décrire les start-up qui ont une valorisation supérieure à 1 milliards de dollars) : Blablacar vous parle peut-être plus ? Ou encore OVH...


Les livres blancs à consulter


Comment évaluer la technologie d’une startup en 5 jours ?

Livre blanc de Idexlab

Ce livre blanc signé Idexlab vous permet d'avoir les différents outils et méthodes pour évaluer la technologie d'une start-up.

Dico des idées reçues à l'usage des startups

Livre blanc de Salesforce

Voici un petit dico des idées reçues à l’usage des startups. Vous y trouverez quelques-unes de ces paroles un peu automatiques à battre en brèche, histoire de ne pas planter sa startup mais plutôt construire une structure solide.

50 startups où postuler en 2020

Livre blanc de elinoï

Un livre blanc recensant les startups où postuler en 2020.

Les outils digitaux indispensables pour votre start-up

Livre blanc de WSI

WSI vous livre sa sélection des outils digitaux indispensables pour votre start-up.

Les tests logiciels, clé du succès des startups

Livre blanc de Applause

Les tests ne sont pas la seule clé du succès. Mais si d’autres facteurs jouent un rôle dans le destin d’une startup, des tests pertinents doivent résolument faire partie de toute stratégie de produit ou service digital. Attendre jusqu’à ce qu’il soit trop tard vous coûtera particulièrement cher.

Livre blanc des métiers en startup

Livre blanc de Ignition

Tous les métiers à connaître dans le monde des startup.

Les startups early stage en France : pratiques et perspectives

Livre blanc de Estimeo & Mazars

Un livre blanc qui fait le point sur les startups en France.

Lexique de la culture start-up

Livre blanc de Institut Open Innovation

Un guide pour vous permettre de tout comprendre du lexique parfois complexe du monde des start-up.