Connexion
7 603 Livres Blancs | | |

Social Media : Fun but serious

Décryptage et analyses d'experts sur le Social Media dans ce livre blanc.

  • EditeurTSC
  • Version PDF - 19 pages - 2019 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Le pouvoir et la portée des réseaux sociaux sont colossaux. Leur croissance semble inarrêtable. Pour preuve : cinq d’entre eux ont dépassé le milliard d’utilisateurs. Les nombreuses critiques à leur égard n’y font rien, les réseaux sociaux sont aujourd’hui durablement intégrés aux habitudes des consommateurs. Certes ces derniers mois ont été riches en scandales et révélations mettant sous le feu des critiques les pratiques des plateformes et notamment concernant des données des utilisateurs. Mais cela n’a en rien altéré leur popularité. Si les utilisateurs se révèlent sans doute plus vigilants, les réseaux gardent un rôle prédominant en matière d’accès à l’information. 33% des Français utilisant internet pour suivre l’actualité affirment ainsi utiliser les réseaux sociaux comme première source d’information. Ce sont même 47% des moins de 35 ans qui s’informent en priorité sur ces plateformes.

Si historiquement dans les entreprises, les réseaux sociaux étaient le périmètre de la communication et la relation client était gérée à part, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Les conversations et les posts des utilisateurs mélangent les deux secteurs. Les entreprises ont donc besoin de fusionner et de coordonner leur stratégie social media pour porter une vision commune favorable aux deux services. La data s’en est mêlée et oblige tous les acteurs présents sur ces plateformes à penser à une fusion entre le marketing et le care.

Le tristement célèbre Fyre Festival illustre bien cette nécessité. Le pitch : un festival de musique, ciblant la jeunesse dorée internationale, se déroulant sur une île privée aux Bahamas avec des billets coûtant de 450 à 250 000$. Toute la communication du festival était centrée sur Instagram, avec de nombreux posts en partenariat avec des influenceurs et top-models. Une stratégie à première vue payante puisque la première édition du Fyre Festival semblait lancée sur la route du succès tel un Coachella 2.0. Mais tout cela n’était qu’une façade, et la communication ne pouvait éternellement cacher une catastrophe logistique révélée par l’afflux de photos et de messages des festivaliers scandalisés et une gestion catastrophique des questions, réclamations et griefs postés… sur les réseaux sociaux naturellement."

Social Media : fun but serious