Connexion
10 427 Livres Blancs | | 1 560 |
> Accueil / Dossiers / Tout comprendre des risques psychosociaux (RPS)

Tout comprendre des risques psychosociaux (RPS)

Les risques psychosociaux existent au sein des entreprises depuis des siècles. Pour autant, ce n'est que depuis le début des années 2000 que ce problème est réellement reconnu, et même aujourd'hui cela reste un tabou pour beaucoup d'entreprises et de personnes qui souhaiteraient en parler ouvertement. C'est dans ce contexte que nous souhaitons vous livrer ce dossier aujourd'hui qui détaille non seulement ce qu'est un risque psychosocial, mais également les solutions qui existent. Bonne lecture.


Définition des risques psychosociaux (RPS) et des troubles psychosociaux (TPS)

Il existe dans le monde du travail un concept bien encadré qui est le risque professionnel. Beaucoup connaissent les trois premiers risques, du moins de nom : physique, biologique, et chimique. Il existe toutefois une quatrième catégorie, moins connue, qui vient se rajouter aux risques professionnels mais qui est officiellement reconnue en France : le psychosocial.

Les risques psychosociaux - RPS pour les intimes - sont une catégorie de risques, physiques et mentaux, qui viennent affecter la santé mentale ou physique d'un collaborateur au sein d'une entreprise. Ils peuvent entraîner ce qui s'appelle des TPS (encore un acronyme, je sais), ou de son nom complet des troubles psychosociaux. Un bien joli nom aseptisé, d'ailleurs, pour décrire un collaborateur qui est rendu malade par les conditions physiques et mentales de son travail.

Dans la réalité des choses, les RPS et les TPS sont tous deux des termes relativement génériques qui regroupent de réels problèmes institutionnels, que ce soit en France ou à l'étranger - stress, burn-out ou encore harcèlement n'étant que quelques exemples de ce mal qui ronge beaucoup d'entreprises. Nous nous pencherons ci-dessous en premier lieu sur les RPS afin de vous les lister en détail, avant d'en venir aux TPS qui en découlent.

 

LES PRINCIPAUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX EN ENTREPRISE

  • Le stress au travail
  • La reconnaissance du stress en entreprise a, au début des années 2000, quelque peu libéré la parole à propos des RPS. C'est d'ailleurs à partir du nouveau millénaire que nous avons pu constater l'utilisation du terme de risque psychosocial pour la première fois. Le stress, quant à lui, est simplement une facette des RPS aujourd'hui, mais reste majoritaire au sein des entreprises. Le stress peut être engendré par de nombreux facteurs au travail : surcharge professionnel, manque de moyens, manque d'autonomie pour ne citer que quelques exemples. Pour résumer, si le collaborateur ou l'employeur d'une entreprise (parce que oui, les RPS n'arrivent pas qu'aux collaborateurs) perçoit qu'il y a un déséquilibre entre les contraintes qu'il a pour son travail et les ressources qui lui sont attribués pour réussir, cela engendre du stress.
  •  
  • Les violences internes
  • Les violences internes sont facilement reconnaissables au sein d'une entreprise. À moins d'avoir eu beaucoup de chance au cours de votre vie professionnelle, il est probable que vous en ayez subi, voire même distribué, sans même forcément vous en rendre compte tant ce sont des pratiques répandues. Pour définir les violences internes, cela concerne toute violence, mentale ou physique, commise par une personne ou un groupe de personnes au sein d'une entreprise envers une autre personne. Concrètement, les violences internes incluent les remarques désobligeantes répétées, les insinuations, les humiliations, les insultes, les harcèlements, les actes à connotation sexuels (un sujet bien d'actualité avec le mouvement #MeToo), les agressions physiques, ou encore les critiques injustifiées.
  •  
  • Les violences externes
  • Ceci est le troisième et dernier RPS notable qui est reconnu. Les violences externes regroupent toute forme de violence à l'égard d'un collaborateur ou d'un employeur par quelqu'un d'externe à l'entreprise. Ceci est notablement une problématique pour n'importe quelle entreprise qui a un contact direct avec son client. Ces violences externes, souvent les plus violents des trois types de RPS, incluent les violences physiques, les menaces et les insultes, les violences de prédation (rackets, vols, cambriolage, etc.), et enfin les actes de destruction et de dégradation de locaux.

 

LES PRINCIPAUX TROUBLES PSYCHOSOCIAUX EN ENTREPRISE

Des trois RPS que nous avons listés ci-dessus découlent un grand nombre de troubles psychosociaux. Bien qu'impossible à catégoriser dans plusieurs ensembles comme pour les RPS, nous avons essayé d'établir une liste exhaustive de tous les TPS qui peuvent survenir.

  • Le burnout
  • Dans le monde médical, le burnout porte un nom peu commode : le syndrome d'épuisement professionnel. Nous resterons avec le terme burnout, je pense. Le burnout combine trois facteurs : une fatigue profonde, un désintérêt absolu pour son travail et un sentiment d'échec envers son travail. Ces trois facteurs sont le plus souvent causés par un stress chronique au travail. Bien qu'affectant tous les secteurs du monde professionnel, le burnout est particulièrement associé aux métiers de soignants, d'enseignants, et de travailleurs sociaux, de par leurs engagements relationnels forts.
  •  
  • La nervosité et l'irritabilité
  • La nervosité au sein de quelqu'un est souvent un signe précurseur d'un mal-être plus profond. C'est également une des premières conséquences directes liées aux RPS. Aux côtés de la nervosité, l'irritabilité vient rapidement s'inviter dans l'esprit du collaborateur souffrant de RPS.
  •  
  • Les troubles du sommeil
  • Un autre symptôme notable des RPS, les troubles du sommeil sont relativement communs, car le cerveau n'arrive plus forcément à traiter correctement les informations professionnelles, et ne fait pas forcément la part des choses.
  •  
  • Les difficultés de travail
  • De par un manque de sommeil, une nervosité et une irritabilité accrues, il est logique qu'un autre symptôme apparaisse : les difficultés au travail. À la fois un TPS et une conséquence pour les entreprises (nous en parlons plus bas), les difficultés de travail peuvent se manifester par une baisse de motivation, une perte de productivité ou de créativité, par exemple.
  •  
  • L'anxiété
  • Alors que la nervosité, l'irritabilité et les troubles du sommeil sont considérés comme des symptômes "légers" (si on peut appeler ça léger) de RPS, l'anxiété est une étape plus grave dans cette liste de TPS. L'anxiété se manifeste de nombreuses façons dans l'esprit de la victime, par exemple une anxiété vis-à-vis de sa performance, de sa productivité, de ses interactions avec d'autres collaborateurs ou avec des clients, etc. 
  •  
  • La dépression
  • Parler de dépression est un exercice complexe pour le monde du travail - même dans un cadre privé cette maladie reste même aujourd'hui un sujet très tabou, considéré par certains comme dérisoire. Pourtant, cette maladie est bien un TPS, et parmi les plus graves, car dans les cas les plus extrêmes cette maladie amène à des tendances suicidaires.  
  •  
  • Les maladies cardio-vasculaires
  • Alors que les symptômes et maladies cités ci-dessus sont pour la plupart d'ordre mental, cette maladie est bien une conséquence physique des RPS. AVC ou accident cardiaque sont malheureusement des conséquences liées souvent au stress chronique du travail.
  •  
  • Les troubles musculo-squelettiques (TMS)
  • Tout comme les maladies cardio-vasculaires, les TMS sont également une conséquence physique des RPS. Ces troubles qui contraignent le mouvement d'articulations du corps sont souvent liés aux secteurs industriels.
  •  
  • L'addiction
  • L'addiction peut survenir à n'importe quel moment dans les troubles psychosociaux. Cette addiction peut prendre plusieurs formes, mais cause à elle seule de nombreux problèmes, qu'ils soient financiers, sociaux, médicaux ou encore professionnels.

 

LES CONSÉQUENCES DES RPS ET DES TPS EN ENTREPRISE

Vous vous doutez que les troubles psychosociaux ne sont pas sans conséquence pour l'entreprise. Tout comme ces troubles, nous avons essayé d'être aussi exhaustifs que possible dans cette liste des conséquences liées aux RPS.

  •  L'isolation de la victime
  •  La dégradation des relations professionnelles et personnelles
  •  La perte de productivité
  •  La perte de motivation
  •  La perte de créativité
  •  L'augmentation de l'absentéisme
  • • L'augmentation du turnover
  • • La dégradation de l'image de l'entreprise
  • • Les difficultés de recrutement
  • • Les litiges et poursuites judiciaires

Quelles solutions sont à privilégier pour prévenir les RPS ?

Heureusement, tout n'est pas noir dans ce monde pourtant bien sombre des RPS et des TPS. Il existe en effet des solutions pour prévenir les RPS et ainsi éviter bon nombre de TPS et les conséquences qui y sont associées. En voici quelques exemples :

  • Les parcours et perspectives professionnels
  • Aujourd'hui, connaître son parcours et ses perspectives professionnels est particulièrement important, sans quoi il est facile de perdre sa motivation et le sens de son travail. Dans ce contexte, il est important que l'entreprise s'assure que le parcours de ce dernier et les perspectives à venir soient clairement établis.
  •  
  • L'accompagnement
  • Accompagner un collaborateur lors d'une évolution ou d'une réorganisation au sein du travail est toujours important. Il est d'autant plus important que cet accompagnement se fasse par une personne compétente, comme un professionnel, ou un autre collaborateur de l'entreprise.
  •  
  • La reconnaissance au travail
  • Un peu de reconnaissance pour le travail va très loin pour remonter le moral d'un collaborateur. Cela n'a même pas forcément besoin d'être tout un dispositif (une prime, par exemple), mais simplement les bonnes paroles au bon moment peuvent aider quelqu'un qui se dévalorise.
  •  
  • Le recrutement et l’intégration
  • L'expérience d'un collaborateur démarre dès son premier contact avec une entreprise. Il est essentiel de s'assurer que le processus dit d'onboarding (ci-après un lien pour tout comprendre de ce sujet) se déroule correctement afin d'assurer l'intégration du collaborateur au sein de l'entreprise.
  •  
  • Les moyens et l'environnement de travail
  • Contrôler les moyens et l'environnement de travail est un des meilleurs moyens pour prévenir les RPS. Assurez-vous qu'un collaborateur a les moyens qu'il lui faut pour compléter son travail, et que l'environnement, à la fois physique et mental, convienne à tous.
  •  
  • Les stratégies de qualité de vie au travail (QVT)
  • Tout comme l'onboarding, la QVT est un sujet bien trop large pour en parler ici (et tout comme l'onboarding, voici un autre dossier sur le sujet). Il convient donc de résumer ce sujet important dans le monde des RPS : une meilleure qualité de vie au travail peut prévenir un grand nombre de maux causés par les RPS.

Les chiffres à connaître sur les risques psychosociaux

Dans l'UE, plus de 40 millions de personnes souffrent de stress lié au travail, coûtant à l'économie 20 milliards de dollars de perte (source : "How to tackle psychosocial issues and reduce work-related stress").

Pour la France, le coût social du stress au travail est évalué entre 1,9 et 3 milliards d’euros (source : ameli.fr).

Une étude de l’université de Bourgogne et de l'INRS a évalué le coût médical du stress au travail à 413 millions d’euros et l’absentéisme à 279 millions d’euros (source : « Conditions de travail et coût du stress: une évaluation économique »).

Selon une étude publiée par l'INRS, les résultats suivants ressortent concernant les RPS :

  •  45% des Français salariés déclarent devoir (toujours, souvent) se dépêcher
  •  25% déclarent devoir cacher leurs émotions, faire semblant d’être de bonne humeur (toujours, souvent)
  •  10% disent devoir faire des choses dans leur travail qu’ils désapprouvent
  •  30% signalent avoir subi au moins un comportement hostile dans le cadre de leur travail au cours des 12 derniers mois
  •  25% disent devoir faire appel à d’autres en cas d’incident
  •  25% craignent de perdre leur emploi

Les livres blancs à consulter


Agir pour prévenir les RPS et améliorer la QVT

Livre blanc de Bloom at Work

Ce guide vous aide à agir pour prévenir les RPS et améliorer la QVT au sein de votre entreprise.

Comprendre l'origine des RPS et adopter une démarche QVT

Livre blanc de Kisdis

Un livre blanc qui fait le point sur l'origine des RPS qui vous permettront d'adopter une bonne démarche QVT !

Droit à la déconnexion : guide de survie en télétravail

Livre blanc de Talkspirit

Ce livre blanc vous permettra d’obtenir un panorama complet des enjeux du droit à la déconnexion, ainsi que différents conseils et exemples concrets pour le mettre en place au sein de votre entreprise.

Le guide du burn out

Livre blanc de Teamii

Un petit guide pour tout comprendre du burnout.

Le Burn-out, une fatalité ?

Livre blanc de Alsace Santé au Travail (AST67)

Un livre blanc détaille les différents facettes du burnout professionnel.