Connexion
7 553 Livres Blancs | | |
> Accueil / Dossiers / Le supply chain management (SCM), maillon vital de nos entreprises

Le supply chain management (SCM), maillon vital de nos entreprises


Saviez-vous que sans la supply chain, la civilisation telle qu'on la connaît s'écroulerait au bout de quelques jours ? C'est l'hypothèse, en tout cas, émise par certains : si le système de la supply chain au niveau global cessait de fonctionner du jour au lendemain, nos terrains de chasse modernes (à savoir, les magasins, supermarchés, etc.) arrêteraient d'être fournis. Au bout de quelques jours, pénuries massives d'aliments essentiels, d'eau potable, de vêtements... Conséquence théorique au bout de quelques jours de ces pénuries : effondrement total de la société et une anarchie absolue.

La supply chain vous paraît un poil plus intéressante, non, maintenant que vous savez que son absence peut détruire le monde ? Rassurez-vous, cette hypothèse ne va pas d'arriver, mais elle sert à souligner l'importance capitale que représente la supply chain à notre mode de vie. C'est pourquoi nous avons pris le temps aujourd'hui de décrypter pour vous cette thématique un tantinet intimidante pour le néophyte.


Définition

Le monde de la logistique à laquelle appartient la supply chain est un monde qui passe souvent inaperçu du grand public, et même de bon nombre de professionnels qui ne sont pas directement concernés par le sujet. Pourtant, de manière plus ou moins directe nous sommes tous impactés par la supply chain.

En pratique, quelle est la définition de cet anglicisme ? Chaîne logistique pour les férus de Molière, la supply chain représente très simplement l'ensemble du système qui permet de faire parvenir un produit ou service de sa source au consommateur. Pour résumer, le système se décompose en quatre cycles distincts : le cycle d'approvisionnement (entre le fournisseur et le fabricant), le cycle de fabrication (entre le fabricant et le distributeur), le cycle de réapprovisionnement (entre le distributeur et le revendeur) et enfin le cycle de commande client (entre le revendeur et le client).

Se rajoute en option à ces quatre cycles un cinquième dans le cas de l'économie circulaire, celui du recyclage (entre le client et le fournisseur), qui boucle le cycle vertueux sur lequel se repose cette nouvelle forme d'économie.

Le maillon invisible de ces cycles ? Le transporteur, qui joue le rôle essentiel de liaison entre chaque cycle. Inutile de vous faire un dessin, le transporteur se définit par les véhicules terrestres, marins et aéronautiques.

Voilà pour la supply chain en elle-même. C'en est presque digne d'un cours d'une classe de 6e ! Il n'y a toutefois aucun mal à revenir sur les bases de temps en temps. Passons, toutefois, à quelque chose d'un peu plus complexe : le supply chain management.

  •  
  • LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT EN QUELQUES MOTS

Si la supply chain représente le système, le supply chain management (SCM, ou GCL pour gestion de la chaîne logistique en français) quant à lui représente la gestion de ce système, et comprend les rôles et opérations de tous ses intervenants. Cette gestion est essentielle au sein d'une entreprise, quelle que soit sa taille, mais s'avère encore plus nécessaire pour les grandes structures.

Certains professionnels vulgarisent parfois le SCM en une simple suite informatique : c'est la première idée reçue que nous souhaitons traiter dans ce dossier. En effet, le SCM est bien plus qu'un système informatique, englobant de nombreux éléments qui font de cette gestion un ensemble de tâches particulièrement complexe à maîtriser. Le SCM comprend notamment :

  • - La planification et l'exécution des processus pour optimiser le flux (entrée/sortie) des matériaux
  • - La planification et l'exécution de la demande et de l'approvisionnement
  • - La planification et l'exécution de la fabrication
  • - La planification, l'optimisation et la gestion des stocks et des lieux de stockage
  • - La planification, l'optimisation et la gestion du transport

Sur le papier cette gestion peut paraître "relativement" simple : toutefois, la complexité de la supply chain internationalisée aujourd'hui peut faire de cet exercice de gestion un véritable casse-tête, notamment lorsque l'on prend en compte les nombreux fournisseurs, fabricants, distributeurs, revendeurs, et clients qui peuvent intervenir tout au long de la chaîne. Et ce sans compter les divers sous-traitants (par exemple des fournisseurs de fournisseurs, ou des fabricants de fabricants, etc.)...

C'est pourquoi aujourd'hui, il est nécessaire d'approcher un projet de SCM sur plusieurs fronts. Le front le plus évident à entreprendre : la technologie et les fameuses suites informatiques dont nous avions parlé plus tôt. Forcément, au vu de la complexité moderne que représente la supply chain, l'utilisation de l'informatique est critique à la réussite d'une bonne gestion, et passe souvent par l'utilisation d'outils tels que les ERP (Enterprise Resource Planning), PLM (Product Lifecycle Management) ou encore les CRM (Customer Relationship Management) pour ne donner que quelques exemples.

Cette gestion informatique se fait en parallèle de la gestion du capital humain ; à savoir que pour qu'un supply chain fonctionne efficacement, la logique dicte que chaque acteur doit être efficace, et peut communiquer efficacement avec les autres acteurs d'une même chaîne. Cette gestion passe souvent par des pratiques telles que la conduite du changement, la collaboration, ou encore la gestion des risques.

Enfin, ajout plus ou moins récent à la gestion d'un projet de SCM, mais tout aussi important : la RSE (responsabilité sociétale des entreprises). Dans un contexte où l'environnement et la responsabilité sociétale des entreprises sont de plus en plus mis en cause, il est nécessaire de s'assurer, notamment au niveau de l'approvisionnement (mais pas que), que le processus rentre dans une optique de durabilité.

Bref, vous l'aurez compris : le supply chain management joue un rôle déterminant dans la structure d'une entreprise, plus que jamais aujourd'hui, dans un monde où notre café vient d'Afrique et nos vêtements d'Asie...


Quelques chiffres

Les chiffres suivants sont tous tirés du rapport annuel de l'industrie de la supply chain de Deloitte et MHI (Material Handling Institute), rédigé en 2018 (source : Deloitte & MHI, 2018) :

80% - Le pourcentage de répondants qui pense que la supply chain digitale se généralisera d'ici 5 ans

65% - Le pourcentage qui pense que la robotisation a le plus de chance de causer une disruption majeure au sein du marché de la supply chain (contre 62% pour l'analyse prédictive et étonnement, que 53% pour l'intelligence artificielle)

29% - Le pourcentage de répondants qui indique le développement de l'IA a pour frein principal une méconnaissance de l'environnement technologique

57% - Le taux d'adoption du Cloud et du stockage informatique dans le secteur

73% - Le pourcentage de répondants estimant que le défi le plus important est de mieux répondre à l'évolution de la demande des clients

64% - Le pourcentage de répondants estimant qu'embaucher et fidéliser une main-d'œuvre qualifiée est le défi le plus important

Plus de 50% - Le pourcentage d'entreprises qui prévoient d'investir 1 000 000 de dollars (ou plus) dans la technologie liée au supply chain dans la prochaine décennie


Les principaux acteurs à suivre

ASLOG - un réseau français des professionnels de la supply chain ; il fédère plus de 400 entreprises et 2 000 professionnels.

FNTR - Fédération Nationale des Transports Routiers, acteur majeur de la logistique en France.

Afilog - L’association Afilog a été créée en 2001 afin de rassembler tous les métiers de la Supply Chain et de l’immobilier logistique.

AUTF - L'Association des Utilisateurs de Transport de Fret, qui représente les secteurs industriels et commerciaux dans leur fonction de donneurs d'ordre aux transports.

TLF - L’Union des Entreprises de Transport et de Logistique de France, une organisation professionnelle représentative de l’ensemble des métiers de la chaîne du transport et de la logistique.

AFT - Créée en 1957 à l’initiative de l’Union des fédérations du transport, l’AFT est l’organisme de développement de la formation professionnelle  transport et logistique.


Les livres blancs à consulter


Supply Chain Management : des pistes concrètes pour aller plus loin

Livre blanc de Gathering Tools

Tout au long de ce Livre Blanc, Gathering Tools tente de répondre à ces questions : quels sont les outils utilisés aujourd’hui par les directeurs Supply Chain ? Comment casser les silos au sein des organisations ? Comment tirer parti des données collectées ?

Digitalisation à 100% de la supply-chain et des échanges B2B

Livre blanc de TIE Kinetix

Les avantages d'une digitalisation de la Supply-Chain et des échanges B2B, les obstacles fréquemment rencontrés, ainsi que les solutions et pré-requis pour atteindre une digitalisation à 100%.

Mettre en place une stratégie de Demand Chain pour éviter le Bullwhip Effect

Livre blanc de Acteos

Ce livre blanc explique aux professionnels de la Supply Chain comment mettre en place une stratégie de Demand Chain pour éviter le Bullwhip Effect.

Comment optimiser votre stratégie logistique ?

Livre blanc de Supply chain Info

Votre stratégie logistique est-elle la plus efficace ? Comment pourrait-elle être optimisée ? La chaîne logistique est au cœur des grands enjeux de l’entreprise. Découvrez le livre blanc de Supply Chain Info pour passer en revue chaque point clé et améliorer immédiatement ses performances.

Professionnels de la supply-chain, comment réussir la transformation digitale de votre entreprise ?

Livre blanc de Akanea

Ce livre blanc définit les enjeux de la transformation digitale au sein des métiers de la supply-chain, et les piliers à y respecter pour faire aboutir le processus.

Supply chain : Optimiser sa gestion des stocks de produits finis

Livre blanc de Mydral

Comment optimiser la gestion de stock pour les produits finis.

Réduire les complexités de la Supply Chain et de la conformité avec la Gestion d'information d'entreprise

Livre blanc de Kefron, M-Files & iStone

Ce livre blanc aborde les problèmes auxquels font aujourd’hui face les fabricants et se penche sur les bénéfices que la mise en place d’une solution EIM offre aux gestionnaires de la chaîne et aux partenaires en termes de logistique et de contrôle de la qualité.