Connexion
7 603 Livres Blancs | | |

Le futur du marketing d'influence

Face à la hausse de la fraude et à la multiplicité des influenceurs sur les réseaux sociaux, certains marketeurs ont prédit la fin du marketing d’influence. Pourtant, d’après une récente étude américaine, 10 milliards de dollars en 2020 vont être investis dans ce domaine par les marques. 2020 approchant à grands pas, on vous livre nos 10 prédictions, mais on ne prédit certainement pas la fin du marketing d’influence.

  • EditeurHivency
  • Version PDF - 25 pages - 2019 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Les marques qui étaient auparavant focus sur les macro-influenceurs ayant une portée plus large, se dirigent désormais vers les micro-influenceurs qui délivrent un message plus authentique ainsi que vers les nano-influenceurs qui quant à eux, sont des prescripteurs de confiance.

On appelle un nano-influenceur, une personne qui est suivie par moins de 5 000 abonnés sur les réseaux sociaux. Si le nombre de personnes atteintes est moindre comparativement aux autres profils d’influenceurs (all-stars, macro-influenceurs et micro-influenceurs) ayant une plus grande communauté, le message véhiculé sera puissant. En effet, les nano-influenceurs sont des personnes de confiance aux yeux des consommateurs.

Pour une marque, collaborer avec ce type d’influenceurs devient une opportunité, pour créer des relations durables, mais aussi pour transformer les individus impliqués en ambassadeurs de la marque qui en font la promotion, y compris lorsque la marque ne le demande pas. C’est d’ailleurs le but ultime des micros et nano-stratégies : créer une relation de proximité avec les individus qui ont de l’influence dans leur secteur. Ces stratégies seront aussi plus crédibles et authentiques.

De plus, collaborer avec des nano-influenceurs coûte moins cher pour une marque. D’après une étude Hivency datant de juillet 2019, 80 % des influenceurs ayant entre 5 et 10 000 abonnés se font rarement rémunérer autrement qu’en dotation de produits. À l’inverse, 67 % des influenceurs qui ont entre 50 et 100 000 abonnés et 84 % de ceux qui ont plus de 100 000 se font rémunérer."

Le futur du marketing d'influence