Connexion
7 830 Livres Blancs | | |

Petite histoire des théories du Management

Ce livre blanc, perspective de l'histoire du management, aborde le temps pré-managérial, puis l’épisode fondateur du management scientifique, ensuite l’apogée du managérialisme, et enfin l’époque actuelle qui est un moment de remise en question.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Dater l’origine du management semble impossible. On trouve des codes de gestion extrêmement anciens. Un des plus célèbres est celui d’Amourabi (1800 av. J.-C.) ou encore l’Economique de Xenophon (362 av. J.-C.). Sun Tsu (500 av. J.-C.), Machiavel (XVIème), ou Adam Smith et sa fabrique d’aiguilles sont également souvent cités en arrièreplan historique.

Cependant, nombreux sont les historiens du management qui mettent en lumière le rôle central de Max Weber et de Henri Fayol dans la fondation des sciences de gestion.

Max Weber (1864-1920), sociologue allemand connu notamment pour son livre « L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme », s’est intéressé en particulier à ce qui rend acceptable un ordre de la part d’une personne envers d’autres.

Il en tire une structure théorique pour la notion de commandement en distinguant trois sources à la légitimité d’un ordre : la tradition, le charisme et, ce qu’il appelle le rationnel-légal, c’est-à-dire le fait que cet ordre s’appuie sur un raisonnement explicite et une référence à des règles, voire des lois.

Cette légitimité rationnelle-légale, prônée par Weber, fonde l’organisation dite bureaucratique qui constituera alors l’idéal type à viser pour garantir l’efficacité, selon Weber. Ce faisant, Weber inscrit le management à la rencontre entre l’analyse rationnelle et la construction de règles.

Henri Fayol (1841-1925), lui, va se concentrer sur le dirigeant et sur la structure des entreprises. Il est une des rares références françaises dans l’histoire du management, ce qui a d’ailleurs ralenti sa diffusion dans un monde majoritairement angloaméricain.

Pourtant son apport est essentiel. En effet, Fayol, s’appuyant sur son expérience de dirigeant d’un groupe d’entreprises minières, publie en 1916 L’administration industrielle et générale.

Dans ce livre, il expose la spécificité du rôle du manager (qu’il appelle administrateur) par différence avec les autres fonctions de l’entreprise (production, commerciale,…).

Puis Fayol suggère que ce rôle d’administrateur se décompose en 5 dimensions : Prévoir, Organiser, Commander, Coordonner et Contrôler. C’est le célèbre POCCC, qui sera continuellement repris par la suite pour caractériser le travail du manager.

Fayol complète l’apport de Weber en mettant en lumière le rôle spécifique du manager, et justifie alors la nécessité de lui apporter des méthodes et des outils spécifiques. C’est la tâche à laquelle vont s’atteler les tenants du management scientifique."

 

Petite histoire des théories du Management