Connexion
7 566 Livres Blancs | | |

RGPD : budget, rétroplanning, interlocuteurs... Tout pour passer de la théorie à la pratique

Ce livre blanc ne se content pas de simplement définir ce qu'est le RGPD, mais va en détail dans les actions à entreprendre pour entamer la mise en conformité de son entreprise.

  • EditeurCaptivea
  • Version PDF - 25 pages - 2018 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) est l’enjeu de cette année 2018 pour bon nombre d’entreprises. Considéré par certains (à tort ?) comme uniquement une source de contraintes supplémentaires et par d’autres comme LE règlement qui peut véritablement changer la donne, le RGPD est source de nombreuses discussions.

En tout cas, une chose est sûre : il entrera en vigueur le 25 mai 2018 et les sanctions prévues pour ceux qui s’obstineront à ne pas faire les efforts nécessaires pourront être salées, voire très salées. Afin de vous éviter ce genre de “désagrément”, nous avons donc planché sur ce Livre Blanc.

L’objectif n’est pas, une fois de plus, de vous sensibiliser au RGPD, mais bien de vous donner les éléments indispensables au démarrage de votre démarche de mise en conformité. Vous découvrirez donc très concrètement le budget à prévoir, le rétroplanning à envisager, les interlocuteurs à contacter, etc.

Le RGPD, tout le monde en parle, mais rares sont les entreprises ayant déjà entamé les démarches pour être en règle avant son entrée en vigueur le 25 mai 2018.

Certaines ont même volontairement décidé de ne pas se mettre en conformité avec les exigences de cette nouvelle loi ! Et pour cause, nombreux sont les dirigeants qui doutent encore de l’applicabilité de ce règlement et sont convaincus qu’il va faire un “flop”. Ils préfèrent alors attendre de voir quelle tournure prennent les choses avant de s’en préoccuper. Mais, concrètement, que risque-t-on en cas de non-conformité avec le RGPD ?

D’une manière générale, ce sont les petites entreprises qui risquent de négliger le RGPD car elles ne se sentent pas vraiment concernées. Pourtant, comme les autres, les TPE/PME disposent de données, plus ou moins sensibles, se rapportant à des personnes physiques identifiées ou identifiables (ne serait-ce que celles de leurs salariés !).

Le RGPD concerne en effet les entreprises de toute taille, localisées ou non en Europe, du moment qu’elles possèdent et traitent des données personnelles relatives à un citoyen européen…

Pour toutes, le risque de sanction est bien réel : si un de vos clients, prospects ou concurrents adresse une plainte à la CNIL, cette dernière aura l’obligation d’effectuer un contrôle. Cela peut donc arriver plus vite qu’on ne le croit ! Et les sanctions liées à une exploitation illégale des données seront très sévères : les amendes prévues peuvent atteindre 4% du chiffre d’affaires annuel.

Du coup, même si dans la réalité il y a relativement peu de chance que vous soyez contrôlés dès la première année, il est préférable de se mettre en conformité le plus rapidement possible ! Car sans parler de sanction financière, une non-conformité peut tout de même vous nuire…"