Connexion
7 566 Livres Blancs | | |

La transformation et le management de l’environnement de travail digital : démarche pratique et étude de cas Munich Re

Ce livre blanc illustre comment un environnement de travail digital – autrement appelé « Digital Workplace » – peut être implémenté de manière pratique via une conception holistique et un réel concept de catalogue de services.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Faire évoluer l’environnement de travail traditionnel en un environnement de travail digital est crucial, non seulement pour répondre aux attentes grandissantes des utilisateurs, mais également pour piloter la transformation dans l’entreprise.

Nous avons des décennies d’expérience dans la compréhension du fonctionnement des entreprises, et nous veillons sans cesse à ce que la technologie leur permette d’être plus efficaces, plus productives et plus agiles face aux changements et à la transition vers un environnement de travail digital.

Computacenter apporte sa richesse de connaissances dans les projets de transformation de l’environnement de travail. Nous introduisons de nouveaux circuits d’engagement. Nous libérons l’accès aux sources d’information. Nous révélons de nouvelles opportunités.

Chez Computacenter, nous pensons qu’une transformation digitale réussie doit enrichir le quotidien professionnel des collaborateurs et améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et la vie personnelle. C’est vrai pour nous comme pour nos clients.

En tant que partenaire à long terme de nos clients, nous nous engageons à faire de la transformation digitale une expérience positive, bénéfique pour leurs employés. « Digital Me » se base sur une approche orientée résultats afin que nos clients atteignent leurs objectifs, en dynamisant leurs collaborateurs avec les technologies et les outils numériques les plus appropriés.

LA VISION DE PAC ET LES OBJECTIFS DE CE LIVRE BLANC

Aujourd'hui, de nombreuses sociétés en Europe se sont lancées dans le développement de nouvelles applications mobiles, l’optimisation de leur site de commerce en ligne, l’augmentation de leur visibilité et de leur présence sur les réseaux sociaux, dans le cadre de stratégies digitales qu’elles envisagent pour éviter une potentielle « uberisation ».

Néanmoins, quand il s’agit de parler d’agilité, d’innovation et du service délivré à des clients, beaucoup de dirigeants et de managers d’entreprise se sentent encore mal équipés pour faire face aux nouveaux enjeux de compétitivité imposés par l’âge digital.

A juste titre : aussi visibles puissent-ils être, quelques projets digitaux menés sporadiquement ne suffisent pas toujours à maintenir un bon positionnement dans ce climat de changement constant : certains parlent même d’un darwinisme digital qui vouerait les entreprises à s’adapter ou à disparaître !

Pour réussir leur transformation digitale, les sociétés et les organisations privées comme publiques ont bien compris qu’elles devaient s’appliquer à mener des changements plus profonds que la simple infusion de technologies au sein de leurs processus. Qu’il s’agisse d’augmenter la souplesse ou d’accroître l’innovation, ces changements doivent naître au cœur des lieux où le travail est accompli et répondre aux objectifs de chacun : la performance de chaque employé devient donc décisive pour le succès commercial ou la performance des services délivrés dans un monde qui se caractérise de plus en plus au travers du savoir-faire et des connaissances des employés.

Cependant, la performance globale ne peut s’améliorer que lorsque les environnements de travail mis à disposition sont vraiment adaptés aux rôles respectifs que chaque employé assume dans sa fonction et aussi aux besoins que cette fonction exige au quotidien. Équiper les employés de dispositifs mobiles ou de nouveaux outils de collaboration est certes une solution intéressante voire nécessaire mais elle n’est pas forcément une solution suffisante.

Afin de soutenir correctement les enjeux des employés, tout en garantissant un degré élevé de performance et de sécurité IT, l’adoption de ces technologies doit être pensée et intégrée à un concept global et robuste qui inclut la fourniture de services de bout en bout : la sélection, l’approvisionnement, les opérations pour les activités de support, de management, d’assistance et de sécurité, etc."

La transformation et le management de l’environnement de travail digital : démarche pratique et étude de cas Munich Re