Connexion
10 600 Livres Blancs | | 1 600 |

De la gestion des tags à la réconciliation des données

Comment conformer votre DMP à la GDPR ?

De la gestion des tags à la réconciliation des données

Introduction ou extrait du livre blanc

"Segmenter pour mieux personnaliser l’expérience des prospects et clients. C’est la première raison pour laquelle 40% des annonceurs en France se sont déjà équipés d’une Data Management Platform (DMP) tandis que 20% y songent sérieusement pour les prochains mois.

Et pour cause : le caractère multi-devices et omnicanal du parcours des audiences encourage fortement les marques à centraliser au sein d’un seul outil les données issues des différents univers online (display, emailing, réseaux sociaux…) et offline (call center, magasins…). Voilà pourquoi l’adoption de ces plateformes s’accélère.

Voilà pourquoi, aussi, la DMP s’affirme désormais davantage comme une CDP (Customer Data Platform) apte à traiter l’ensemble de la data client, dont les fameux cookies.

Et c’est dans ce contexte que la GDPR vient jouer le rôle du trouble-fête… Soyons francs : peut-on vraiment être surpris par la mise en place d’un règlement tel que la GDPR ? N’a-t-on pas laissé d’autres choix au législateur que de recadrer fermement l’exploitation des données personnelles ?

Des solutions sont disponibles depuis longtemps – à l’instar du paramètre do not track (DNT) – qui, considérées avec plus d’attention, auraient dessiné une autre voie… Mais l’appétit que suscitent ces données en a décidé autrement. Résultat, chacun d’entre nous s’est, un jour où l’autre, agacé face à une campagne de retargeting plus ou moins agressive… Les entreprises ont bien conscience de ces excès.

Comme le confirme l’étude Bird & Bird, la moitié des entreprises voient dans la GDRP un moyen de réguler l’économie numérique. Problème : publiée durant l’été 2017, cette étude montre aussi que 9 entreprises sur 10 n’étaient pas prêtes à appliquer la GDPR et que, plus alarmant, 53% d’entre elles estimaient ne pas pouvoir l’être dans les temps.

Il faut dire que les chantiers requis par la GDPR sont à la hauteur des nouveaux droits qu’elle introduit pour les personnes et des nouvelles obligations qu’elle impose aux organisations (publiques et privées). Du recueil du consentement à l’activation de services de publicité, de personnalisation ou de testing, chaque action doit désormais être soupesée sur la balance de la GDPR.

Au regard de vos objectifs et des mesures prises pour protéger les données personnelles, votre gestion de ces dernières est-elle conforme ? Surtout : êtes-vous en mesure de le démontrer pour chaque donnée collectée ? Ces questions, aucun acteur impliqué dans un traitement de données personnelles ne pourra y échapper.

Dans ce nouveau parcours de la conformité, le tag management représente indéniablement la case départ. Encore faut-il être en mesure d’en faire profiter votre CDP. Comment ? Découvrez-le dans les pages qui suivent."

Pour recevoir ce livre blanc, merci de cliquer ci-dessous :

Obtenir le livre blanc