Connexion
7 475 Livres Blancs | | |

Luxe et développement durable : quel futur pour le Golfe ?

Ce livre blanc fait le point sur l'association entre luxe et développement durable dans le Golfe.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Profonde connaissance du Moyen-Orient et intime compréhension de ses us et coutumes constituent la base de l’expertise du groupe Chalhoub. Avec ce troisième livre blanc, le groupe explore la région au sein et audelà du secteur du luxe afin de révéler les aspirations locales, tant au niveau des hommes que des affaires, à la lumière des enjeux du développement durable, élément essentiel pour tout partenariat pérenne dans la région.

Le développement durable dans le Golfe, un paradoxe ?

La région du Golfe, du fait d’une avancée économique rapide, peut aujourd’hui se targuer d’un PIB par habitant parmi les plus élevés au monde. Néanmoins, elle enregistre aussi le taux de chômage des jeunes le plus haut de la planète.

Le Golfe n’est plus uniquement l’un des plus grands fournisseurs mondiaux d’énergie, c’est aussi désormais l’un des plus grands consommateurs d’énergie.

Pourtant, certains des plus grands projets urbains en développement durable, dont la première ville écologique à faible émission de carbone, ont été initiés dans la région.

Les consommateurs du Golfe s’inscrivent, cette année encore, parmi les plus gros acheteurs mondiaux. Cependant, les pays de la région comptent parmi les 10 premiers donateurs d’aide à l’étranger en volume.

Ces trois paradigmes – économique, environnemental et sociétal – sont au cœur de l’approche polarisée et souvent paradoxale de la durabilité dans la région.

Luxe et développement durable, des valeurs contradictoires ?

Les valeurs de durabilité sont fortement ancrées dans la consommation de luxe, en dépit de sa nature nonessentielle par définition. Le cycle de consommation du luxe est, en effet, par essence, durable puisque les produits se transmettent de génération en génération. Le luxe, de surcroît, favorise et protège le savoir-faire, l’artisanat et les ressources de qualité.

Il génère des produits durables et intemporels, qui résistent au rythme effréné des modes et au gaspillage de la surconsommation. Mais le caractère durable est-il un réel facteur de décision des clients ou seulement un élément mis en avant par les entreprises de luxe dans leur communication ?"

Luxe et développement durable : quel futur pour le Golfe ?