Connexion
7 478 Livres Blancs | | |

Du podium au consommateur : les nouvelles voix qui inspirent les Fashion Weeks à l'ère digitale

Comme chaque année, le rendez vous de la Fashion Week emporte tous les acteurs de l'industrie de la mode dans le tourbillon des défilés et autres festivités visant à présenter au Monde les dernières innovations des créateurs les plus reconnus de la planète.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Comme chaque année, le rendez vous de la Fashion Week emporte tous les acteurs de l'industrie de la mode dans le tourbillon des défilés et autres festivités visant à présenter au Monde les dernières innovations des créateurs les plus reconnus de la planète.

C’est en 1943 que Eleanor Lambert inaugure ce qui sera l'ancêtre de la New York Fashion Week, la “Press Week”. Pour la première fois, elle regroupe différents défilés dans un même évènement, offrant aux créateurs américains une belle opportunité d’améliorer leur visibilité auprès des journalistes nationaux et internationaux.

En parallèle de la création de la Press Week aux Etats-Unis, les défilés de mode dans les salons et ateliers privés se multiplient en Europe. La succès concomitant que connaissent ces évènements des deux côtés de l’Atlantique a donné naissance au calendrier officiel des Fashion Weeks que nous connaissons aujourd’hui.

Après avoir connu un âge d’or incontesté pendant plusieurs décennies, les Fashion Weeks sont pourtant depuis quelques années devenues un sujet de méfiance. Les marques cherchent à quantifier le retour sur investissement direct de ces évènements pouvant coûter plusieurs millions de dollars à l’industrie.

Selon une étude de Fashionista datant de 2014, le coût moyen d’un défilé est de 200 000$. Mais les maisons les plus importantes peuvent dépenser plus d’un million de dollars dans un défilé d’une durée de 10 à 15 minutes. Il est alors légitime de se demander si cet investissement est rentable ou non.

Avec l’essor du digital et des nouveaux moyens de communiquer sur les produits, certains se demandent si participer aux Fashion Weeks est encore une nécessité. Les dernières éditions nous ont montré que les Fashion Weeks avaient su se renouveler.

Auparavant évènement réservé à quelques rédacteurs et journalistes triés sur le volet, elles touchent désormais directement les consommateurs, et ce grâce aux réseaux sociaux et aux nouvelles technologies.

Prenez Tom Ford par exemple: pendant la dernière Fashion Week, le nombre d'articles en ligne de la marque a augmenté de 800% comparé au reste de l'année. Les influenceurs, les célébrités, les marques et créateurs via leurs comptes sur les réseaux sociaux, les consommateurs : tous peuvent désormais faire résonner le message de la marque.

Cette entrée de nouvelles Voix dans les discussions rend bien plus difficile l’analyse de la valeur intangible générée pour les marques. Cette année, Launchmetrics et le Conseil des créateurs de mode américains (CFDA) se sont associés pour analyser les transformations de l’industrie, non seulement à New York mais dans le monde entier.

Afin de comprendre comment chaque Voix contribue à faire évoluer les Fashion Weeks, ils ont utilisé l'algorithme d’analyse d’audience propriétaire de Launchmetrics et son indicateur, le Media Impact Value (MIV). Les résultats obtenus grâce à cet algorithme nous ont aidés à mettre en évidence les principales tendances qui impactent chaque défilé et son écho dans les médias.

Par exemple, les médias traditionnels sont restés la principale source de couverture médiatique pour le défilé Tom Ford tandis que 50% du MIV de Coach provient des réactions directes des consommateurs, cas unique en son genre.

Grâce au MIV des défilés, vous découvrirez dans le rapport comment cet évènement emblématique se métamorphose de manière complexe mais excitante du point de vue des professionnels de l’industrie mais également des consommateurs et ce, en ligne et hors ligne. De l’exclusivité à l’inclusivité, New York a été le terrain d’expérimentation de nouvelles approches pour les créateurs.

Performances “live” époustouflantes, lancements de produits originaux et soirées animées : New York remet sans cesse en jeu les codes de l’industrie pour proposer une expérience continue bien au delà des podiums et premiers rangs des défilés.

Nous avons analysé les défilés de 400 créateurs dont 127 américains et nous tenons à remercier chaleureusement tous les créateurs qui ont participé à la réalisation de ce rapport. Nos deux expertises couplées nous ont permis de réaliser une analyse complète des Voix en présence et des différents points de contacts avec les consommateurs ce qui nous a permis de mettre en évidence la véritable valeur des Fashion Weeks aujourd’hui dans le monde.

Alors que l’industrie est en pleine mutation, nous souhaitons accompagner et inspirer les marques afin qu’elles assurent le changement, repensent leur manière d’activer les différentes Voix en présence et communiquent de manière plus efficace l’histoire de chacune de leur collection."

Du podium au consommateur : les nouvelles voix qui inspirent les Fashion Weeks à l'ère digitale