Connexion
10 772 Livres Blancs | | 1 642 |

Devenir leader, ça s'apprend !

Dans ce livre, Inter Delta Management a ordonné quelques paragraphes de leur méthode, perform’up, autour du leadership et de la soif d’entreprendre.

Devenir leader, ça s'apprend !

Introduction ou extrait du livre blanc

"Dans ce fascicule, nous avons ordonné quelques paragraphes de notre méthode, perform’up®, autour du leadership et de la soif d’entreprendre. C’est une méthode et non une œuvre de fiction littéraire une méthode étant, avant tout, la proposition d’une voie d’exploration et non l’énoncé d’une théorie aboutie.

L’idée qui a présidé à l’élaboration de perform’up® est celle d’un management entrepreneurial fondé sur l’obsession du client comme accélérateur de réussite. perform’up® prône une conduite des affaires totalement décentralisée, proche des pratiques de l’entreprise libérée, privilégiant l’adaptabilité et l’agilité, quelle que soit sa taille.

Tous les précis de management détaillent des techniques à employer et insistent sur la nécessité de leur maîtrise pour parvenir à des résultats enviables. Pour ce qui me concerne, je suis, depuis toujours, convaincu que l’homme est au centre de toute entreprise et que les outils du management ne sont que les nécessaires prolongements de la pensée du créateur, de l’entrepreneur ou du chef d’entreprise actionnaire.

Ils sont utiles, indispensables même, mais seuls l’attitude et le comportement de l’homme qui les manie en révèlent l’efficacité. C’est pourquoi j’insiste beaucoup, dans l’enseignement de la méthode perform’up®, sur le leadership, qualité indissociable de l’entrepreneur, du chef d’entreprise familiale ou de l’intrapreneur au sein d’un groupe important.

(...) Le Larousse illustré donne cette définition du mot entreprendre : « prendre la charge d’une chose et commencer à l’exécuter ». S’y ajoute, pour entrepreneur : « une personne qui dirige, pour son compte, une entreprise industrielle et commerciale ». Tout est dit ou presque. Ne devrait-on pas ajouter encore : « créateur de richesses et d’emplois au bénéfice de la communauté toute entière » ?

Les entreprises individuelles et familiales sont le fondement même de nos économies de marché, à peu près partout dans le monde, car elles créent, en général, plus des deux tiers de la valeur ajoutée et des emplois d’un pays. C’est notamment le cas en France.

Notre tissu de TPE et de PME/ETI a, de plus, l’avantage de se régénérer en permanence, dans cette dynamique de l’innovation et du progrès technique décrite par Joseph Schumpeter comme une destruction créatrice. Les entreprises familiales, seules, peuvent naître, croître, faillir et mourir, en un mot se renouveler, tel le phœnix renaissant de ses cendres, sans provoquer d’onde de choc économique et sociale.

Figées par la pression « court-termiste » des marchés qui exigent des résultats trimestriels toujours meilleurs et paralysées, en tant qu’employeurs, par le risque d’opprobre publique et les règlementations surréalistes lorsqu’elles sont contraintes d’ajuster leurs effectifs, les grandes entreprises ne tirent leur épingle du jeu que grâce à des changements réguliers de leur périmètre d’activités, laissant aux entrepreneurs le soin de les débarrasser de leurs filiales déclinantes ou, au contraire, de leur apporter, souvent à prix d’or, de nouvelles activités innovantes et en forte croissance."

Pour recevoir ce livre blanc, merci de cliquer ci-dessous :

Obtenir le livre blanc