Connexion
7 478 Livres Blancs | | |

Les dépôts sauvages

Comprendre et lutter contre le phénomène.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La propreté des rues est fondamentale pour 66% des citadins. En 2016, 63 000 tonnes de déchets sauvages ont été recensés en France, l’équivalent de six tour Eiffel. A cette quantité s’ajoutent probablement des milliers de tonnes de déchets supplémentaires non recensés.

Même s’il n’existe pas de définition officielle, on pourrait définir un dépôt sauvage comme « un lieu de dépôt, non autorisé au titre de la réglementation des installations classées, qui résulte d’apports clandestins de déchets dangereux ou non dangereux, abandonnés par des particuliers, ou des professionnels, à une fréquence irrégulière.»

Cette définition pourrait être complétée par des précisions sur l’origine et la nature des déchets : « Il peut s’agir de déchets des professionnels (artisans…), de déchets des ménages, de déchets encombrants, de déchets végétaux, de déchets inertes….»

Bien que difficilement quantifiable, l’association des villes pour la propreté ubaine (AVPU) évalue à 11,8 kg/hab la quantité totale de dépôts sauvages en France. Une partie importante de ces déchets sauvages se retrouve in fine transportée dans les mers et les océans : selon l’ONG Surfrider, 80 % des déchets marins ont ainsi une origine terrestre. L’Asie et l’Afrique en sont les plus grands producteurs à cause de la quasi absence de système de collecte et traitement des déchets efficient dans bon nombre de pays.

Sur les routes, en montagne, dans les cours d’eau, sur les plages, dans l’espace, les déchets sauvages affectent partout les milieux et les paysages. Selon les retours d’associations et de quelques collectivités, ils sont de plus en plus nombreux. Le gouvernement d’E. PHILIPPE a lancé le plan tourisme en 2017 pour que la France accueille 100 millions de touristes en 2020. Or, les chiffres de l’ADEME et des collectivités montrent une corrélation entre la production de déchets et le nombre de touristes accueillis. Les paysages sont la vitrine économique et culturelle de notre pays. Avec les déchets sauvages, la vitrine est salie et pourrait devenir de moins en moins attrayante. Voyageant d’un milieu à un autre, les déchets ont également de profondes répercussions écotoxicologiques, même loin de leur lieu de production. Pour des raisons écologiques, autant que pour l’amélioration du cadre de vie, il est urgent que les sources de dépôts sauvages se tarissent au fil des ans. Néanmoins, retirer ces déchets ne suffit pas car cela empêche la population de voir l’ampleur réelle de ces incivilités."

Les dépôts sauvages