Connexion
6 171 Livres Blancs | | |
> Accueil / Dossiers / Internationalisation : comment développer son entreprise ?

Internationalisation : comment développer son entreprise ?


S'internationaliser dans le monde d'aujourd'hui est une évidence pour de nombreuses entreprises. À travers l'Hexagone, même au fin fond de la Bretagne, nous trouvons des entreprises issues de l'Allemagne, de la Chine, des Etats-Unis, du Royaume-Uni... De même, nous retrouvons de plus en plus d'entreprises françaises implantées à travers le monde. Pour autant, l’internationalisation n'est pas un processus aisé ; c'est pourquoi nous faisons le point aujourd'hui sur les principes de l'internationalisation et des diverses stratégies à adopter pour réussir à l'étranger !


Définition

Avant toute chose, faisons le point sur l'internationalisation elle-même. Dans le cadre entrepreneurial, l'internationalisation est l'acte de développer une ou des activités professionnelles au-delà d'une frontière nationale. Rien de sorcier me direz vous ; pourtant, en termes opérationnels, s'internationaliser est extrêmement complexe et demande beaucoup de temps et d'investissement financier pour avoir une chance de réussir.

  •  
  • HOW TO S'INTERNATIONALISER

Comme toute stratégie, l'un des éléments clés à considérer avant tout autre est la viabilité de l'internationalisation pour votre entreprise. Si vous proposez un produit ou un service susceptible d'intéresser un client en dehors de la France, alors l'internationalisation est une étape logique dans votre stratégie de développement.

Une marque régionale, par exemple, n'est pas nécessairement adaptée à l’internationalisation, l'intérêt étant limité de distribuer internationalement un produit associé spécifiquement à une région d'un pays.

Dans quelques rares cas, il y a également la question de la légalité d'un produit dans un autre pays qui peut se poser, mais ce type de problème se cantonne à certains secteurs bien spécifiques, comme la production / distribution d'additifs (par exemple, ce qui est autorisé en Amérique ne l'est pas forcément en Europe et inversement).

Deuxième élément stratégique : connaître le marché que vous ciblez. Oubliez tout ce que vous savez à propos de la clientèle française, ces données ne vous seront quasiment d'aucune utilité à l'étranger. Pour ceux qui l'auraient oublié, chaque culture de chaque pays est différente ; il en va évidemment de même pour les tendances d'achats et de ventes. Une stratégie de distribution qui fonctionne à la perfection dans un pays peut lamentablement échouer dans un autre, voir même nuire à la réputation de votre entreprise dans le pire des cas.

Troisième étape du processus d'internationalisation : comment se lancer ? Vous souhaitez plutôt exporter votre production made in France vers d'autres pays, comme le font beaucoup d'entreprises sur le chemin de l'international ? Ou avez-vous plutôt en tête l'idée de produire dans un autre pays ?

La question exportation / production est l'une des questions les plus importantes à se poser dans la mesure où la réponse influencera logiquement le reste de votre stratégie, comme par exemple les prestataires à qui vous ferez appel, etc.

Quatrième point : allez-vous tenter en solo le développement à l'international, ou vous associer avec des entreprises déjà présentes dans le(s) pays cible(s) ? Vous pouvez décider (dans le cas où une entreprise présente déjà des similarités avec votre activité) de vous associer avec cette dernière pour exporter / produire dans ce pays.

Enfin, il vous reste une dernière question à vous poser dans l'étape de réflexion : quel type d'entreprise internationale allez-vous devenir ? Il en existe quatre : 

- l'entreprise internationale : une entreprise devient internationale dès lors qu'elle développe son activité dans un pays autre que le sien ;

- l'entreprise multinationale : comme le laisse entendre son nom, la multinationale est implantée dans plusieurs pays différents ; chaque filiale de l'entreprise présente dans ces pays a un certain degré d'autonomie et gère la plupart des aspects de la société selon les normes du pays en question ;

- l'entreprise transnationale : l'entreprise transnationale opère dans plusieurs pays, mais intègre également à sa stratégie des éléments d'outsourcing, d'optimisation de coûts de salaire, d'avantages fiscaux (pour vous donner un exemple de ce dernier, Google qui a implanté son QG européen en Europe à Dublin, en Irelande) ;

- l'entreprise globale : en quelque sorte la dernière étape d'une entreprise sur la voie de l'internationalisation. Le marché de cette entreprise est le monde entier ; sa production est homogène et standardisée à travers le monde.

  •  
  • UN COÛT DE DÉVELOPPEMENT CONSÉQUENT

En dépend de l'activité de votre entreprise, différents coûts de développement viennent s'ajouter à votre stratégie d'internationalisation ; nous vous laisserons le plaisir de faire le point sur les détails pour chaque secteur, mais voici ci-dessous quelques exemples généraux de développement à prendre en compte dès maintenant.

Pour beaucoup d'entreprises, la logistique sera essentielle pour le projet. Il faudra choisir entre une logistique interne ou une sous-traitance externe ; dans le premier cas, il faudra considérer la location de locaux, du matériel, des employés, ce qui engendrera des coûts supplémentaires qu'il vous faudra rentabiliser... L'avantage de cette stratégie est que vous garderez la main sur une bonne partie de la chaîne de distribution, évitant ainsi certains soucis qui pourraient survenir en externe.

Dans un deuxième cas, l'externalisation (l'Outsourcing, en anglais) vous octroiera toutefois différents avantages ; pour un tarif fixe, vous n'aurez quasiment pas besoin de gérer directement la minutie de la logistique, laissant plutôt faire les experts. Il faut néanmoins bien choisir son prestataire dès le début ; un prestataire logistique peut être spécialisé dans un secteur et s'avérer complètement inadapté pour un autre.

Un deuxième élément essentiel à ne surtout pas négliger est l'aspect linguistique. Bien que la langue de Molière ait été historiquement l'une des langues les plus utilisées en Europe, nous sommes aujourd'hui dans un monde où trois langues dominent le monde des affaires et du commerce ; le chinois, l'espagnol, et l'anglais.

Cette évolution linguistique de votre entreprise entraînera inévitablement des dépenses dans tous vos secteurs d'activité : commercial, communication, marketing, logistique, informatique, gestion et comptabilité... Aucune équipe de votre entreprise ne sera épargnée. Votre site aura besoin d'une version au moins dans une des trois langues citées ci-dessus (souvent l'anglais) ; vous aurez besoin d'une équipe commerciale pouvant un minimum parler la langue de votre marché cible ; les comptables devront comprendre les complexités de la facturation à l'internationale ; la logistique devra affronter la terrible épreuve de la douane... Bref, vous l'aurez compris : l'internationalisation changera tout au sein de votre entreprise.


Quelques chiffres

Selon la dernière étude de l'Insee à ce propos, ce sont sans surprise les entreprises classées comme "grands groupes" (à savoir, plus de 5000 employés) qui sont les plus actives en matière d'internationalisation. En effet, plus de 4 millions de personnes sont employées par des grands groupes français à l'étranger, soit plus de 80 % de l'ensemble des emplois créé par les entreprises françaises à l'étranger.

Tous groupes confondus (PME, groupes de taille intermédiaire et grands groupes), c'est l'Europe qui sort en tête en matière d'internationalisation :

"Avec 2,1 millions de salariés, soit 38 % des effectifs, l’Union européenne (UE), hors France, reste la première zone d’implantation des groupes français multinationaux. Le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Espagne regroupent à eux seuls plus d'un million de salariés (respectivement 370 000 au Royaume-Uni, 352 000 en Allemagne et 304 000 en Espagne). Derrière l’UE, les Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine) et les États-Unis arrivent en deuxième et troisième positions, avec respectivement 24 % et 11 % des effectifs." - Insee


Les principaux acteurs à suivre

Dans un monde de plus en plus homogène commercialement parlant, le pari de l'internationalisation a été réussi par de nombreux acteurs de tous secteurs. Exemple notable : Accor (AccorHotels si vous préférez) qui, dès 1976, s'est implanté au Brésil et a continué à développer son activité internationale jusqu'à devenir le premier groupe hôtellier en France et le sixième au niveau mondial. Le groupe est d'ailleurs implanté dans 95 pays différents sur 5 continents.

Vous connaissez peut-être aussi Ikea, brillant exemple d'une internationalisation plus ou moins homogène quelque soit le pays. Ils restent toutefois loin dérrière Accor, avec une présence dans 28 pays "seulement". Néanmoins ils sont mondialement connus et s'étendent de la Russie jusqu'en Amérique ; pas mal pour une société qui a vu le jour dans un atelier de menuiserie reconverti dans la petite ville d'Älmhult, au sud de la Suède.

Pour finir, on ne peut parler internationalisation sans parler de Business France, structure issue de la fusion d'Ubifrance et de l'AFII (Agence française pour les investissements internationaux) qui assistent les entreprises dans les projets et investissements à l'international...


Les livres blancs à consulter


Passeport pour l'export

Livre blanc de Kompass

Le petit guide du business à l’international : cet eBook partage un peu l'expérience de Kompass et vous donne quelques conseils pratiques.

International Stories : 8 témoignages pour découvrir les secrets de la réussite à l'International

Livre blanc de TextMaster

Les 8 managers et dirigeants d’entreprises qui partagent leurs expériences dans ce livre blanc se sont tous attaqués au déploiement international, relevant les défis de l'internationalisation en se faisant.

Croissance à l’international : DSI, quel est votre rôle ?

Livre blanc de ADP

Ce livre blanc détaille le rôle du DSI dans la croissance à l'international : coûts, flexibilité et contrôle.

Votre site Internet en Chine, comment faire fi des complexités de performance web

Livre blanc de CDNetworks

Dans ce livre blanc, CDNetworks étudie les écueils qui compliquent l’accès au marché chinois, l’impact des CDN (réseaux de diffusion de contenus) lorsqu’il s’agit de les contourner, ainsi que les critères à étudier pour choisir un CDN capable d’optimiser la diffusion de contenus, en Chine ou ailleurs.

Construire et déployer sa stratégie SEO à l'international

Livre blanc de Intuiti

Ce livre blanc fait le point sur la stratégie à entreprendre pour améliorer son référencement naturel à l'international.

Comment gérer et adapter ses informations produit à l’international

Livre blanc de TextMaster et Akeneo

Ce livre blanc vous donnera une vision complète des sujets à maîtriser pour localiser vos informations produit et les diffuser sur de nouveaux marchés.

S’internationaliser : Le programmatique centré sur l’audience à travers le monde

Livre blanc de Selligent

Ce livre blanc s’intéresse à la dynamique du marché international et présente un aperçu de la façon dont les professionnels de l’édition, du marketing et des technologies « internationalisent » leur approche programmatique centrée sur l’audience dans 12 marchés différents.

Gestion de projet au niveau international : Collaboration entre équipes projet dispersées

Livre blanc de Genius Project

Ce livre blanc a pour objectif d’examiner les principaux défis que rencontrent les chefs de projet, leurs équipes dispersées, ainsi que les parties prenantes et également de mettre en avant la stratégie nécessaire pour que les projets soient conduits avec succès.

Bonnes pratiques en gestion de trésorerie à l’international

Livre blanc de kyriba

Ce guide analyse certains aspects de la gestion de trésorerie internationale moderne par la comparaison et la différenciation des défis auxquels les trésoriers doivent faire face. En outre il examine les solutions utilisées afin de satisfaire aux meilleures pratiques en matière de liquidité et de gestion du risque financier.

Gestion de la mobilité internationale - Tendances 2018 de la mobilité internationale des salariés

Livre blanc de Crown World Mobility

Quelles sont les tendances à anticiper à 2018 pour la mobilité des salariés à l'international ? Crown World Mobility fait le tour de la question dans ce livre blanc.

4 conseils pour réussir vos exportations

Livre blanc de Boxtal & Raja

Ce livre blanc vous propose 4 astuces pour bien gérer vos exportations, du packaging aux douanes, en passant par les transporteurs !

E-Commerce Cross-Border en Europe

Livre blanc de Lengow

Quelles sont vos motivations pour vous lancer dans l'e-commerce international ? Lengow, Textmaster & Services Group font le point sur ce secteur en plein essor.

Se lancer en Grande-Bretagne

Livre blanc de GoCardless

Ce guide a vocation à délivrer les informations indispensables avant de tenter l’aventure start-up outre-Manche. Un marché dense et complexe où les codes de communication ne sont pas des plus évidents.

Internationalisez votre présence en ligne

Livre blanc de OSF commerce

Un guide « pas à pas » pour choisir et mettre en oeuvre les meilleures technologies pour développer votre activité e-commerce à l’étrange.

Le livre blanc des classement internationaux

Livre blanc de Business France

Tous les classements internationaux dans un seul et même livre blanc, accompagnés d'une analyse de la position de la France dans ces classements.