Connexion
5 998 Livres Blancs | | |

Lutter plus efficacement contre l'abus d'alcool à la Réunion

Voici un livre blanc dont l’objet est de proposer des solutions concrètes pour une problématique régionale importante et ancienne : l’abus d’alcool. Il est né du constat qu’il existait sur l'île de la Réunion une certaine forme de tolérance à l’égard du commerce des boissons alcoolisées en dehors des conditions prévues par la loi.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Voici un livre blanc dont l’objet est de proposer des solutions concrètes pour une problématique régionale importante et ancienne : l’abus d’alcool. Il est né du constat qu’il existait sur notre île une certaine forme de tolérance à l’égard du commerce des boissons alcoolisées en dehors des conditions prévues par la loi.

Il a été fortement motivé par une publicité devenue massive et permanente sur le sol réunionnais. Une promotion d’autant plus choquante que la Réunion connait depuis longue date une des situations les plus graves en matière de conséquences de l’abus d’alcool.

Une promotion d’autant plus dérangeante qu’il n’existe pas de contre-message de prévention équivalent. Et une question importante : comment protéger efficacement la population des méfaits de l’alcool dans ces conditions ?

Il n’a pas pour finalité de promouvoir la prohibition de l’alcool dont le caractère utopique a été démontré, avec l’évidence sociologique suivante : il n’y a pas de société sans drogue, il n’y en jamais eu.

La consommation de boissons alcoolisées appartient à notre culture depuis plusieurs siècles. Nous souhaitons néanmoins mettre en relief les insuffisances du dispositif législatif actuel en matière de lutte contre l’abus d’alcool tant au niveau régional que national.

Les drogues légales (l’alcool et le tabac en France) sont aujourd’hui à l’origine de la très large majorité des décès par substances addictives, elles constituent la première cause de mortalité évitable : leur promotion est une aberration.

Si une modification importante a été engagée pour le tabac, les mesures prises jusqu’à présent dans la lutte contre l’abus d’alcool restent insuffisantes. Cela tient pour une part à des raisons culturelles mais aussi à l’importance des procédés de lobbying exercés par les alcooliers.

La protection de la filière rhum dans les DOM, c’est un niveau d’exonération de taxes sans équivalent pouvant aller jusqu’à 90 %. Cela induit la commercialisation d’alcools bas de gamme très largement distribués et à des prix défiants toute concurrence. Nulle part ailleurs en France, l’alcool, en valeur absolue, n’est accessible à aussi bon marché.

Un constat difficile s’impose : la protection de la filière rhum se fait au détriment de la santé de la population réunionnaise. Les politiques menées dans d’autres pays doivent nous servir d’exemples.

En Europe, avec l’expérience de pays du Nord tels que la Suède ou la Norvège. Dans la zone Océan Indien, plus proche de nous, avec l’Afrique du Sud qui vient de décider l’interdiction totale de la publicité en faveur des boissons alcoolisées."

Lutter plus efficacement contre l'abus d'alcool à la Réunion