Connexion
11 331 Livres Blancs | | 1 741 |

Des Baby-Boomers à la Génération Z

Pour comprendre les nuances des habitudes d'achat de chaque génération de consommateurs et identifier ce dont les marques ont besoin pour créer des expériences commerciales qui soient en accord avec celles-ci, Nosto a interrogé 2 000 consommateurs âgés de 18 à 60 ans.

  • EditeurNosto
  • Version PDF - 8 pages - 2021 - Français
Des Baby-Boomers à la Génération Z

Introduction ou extrait du livre blanc

"La preuve sociale se rpésente sous plusieurs formes : les avis clients en page produit, les posts et commentaires sur les réseaux sociaux ou encore le bouche à oreille. Pour certains consommateurs, cela peut être le dernier coup de pouce pour les inciter à cliquer sur le bouton "acheter", tandis que d'autres préfèrent se faire leur propre opinion avant de se fier aux expériences des autres. 

En ce qui concerne la valeur et le pouvoir de vente de la preuve sociale, les générations de consommateurs plus âgées sont moins influencées par ce que les autres acheteurs ont à dire sur une marque ou un produit pour prendre une décision d'achat. Près de la moitié (45 %) des consommateurs âgés de 45 à 60 ans ne sont pas d'accord ou pas du tout d'accord avec le fait qu'ils cherchent à connaître l'opinion ou les pensées d'autres consommateurs avant d'acheter auprès d'une marque. Ce sentiment vaut également pour l'identité des consommateurs, c'est-à-dire le désir d'entrer en contact avec des clients ayant des affinités avec une marque pour orienter une décision d'achat. Lorsqu'on examine les facteurs qui influencent un achat, près de la moitié (49 %) des consommateurs âgés de 45 à 60 ans sont moins susceptibles de chercher à s'identiier à d'autres clients.

Lorsque nous analysons la réaction des jeunes générations à la preuve sociale et à l'identité du consommateur, la tendance est à la hausse - les consommateurs de 30 à 44 ans étant plus susceptibles de pencher d'un côté ou de l'autre en termes de désir d'identification avec d'autres consommateurs, tout en faisant partie de la tranche d'âge la plus susceptible de rechercher activement la preuve sociale lors de l'évaluation d'une marque (56 %).

Les jeunes consommateurs, en particulier ceux âgés de 18 à 29 ans (65 %), estiment qu'il est de plus en plus important de s'identifier à d'autres clients d'une marque avant de devenir eux-mêmes clients, bien qu'ils soient moins susceptibles que les 30-44 ans de rechercher activement l'opinion d'autres clients avant d'acheter (41 %). Cela signifie que, même s'ils se soucient suffisamment d'entendre ce que les autres clients ont à dire, la façon dont ils trouvent et absorbent ces informations ces informations diffère de celle des autres générations (un sujet que nous aborderons dans une section ultérieure)."

Pour recevoir ce livre blanc, merci de cliquer ci-dessous :

Obtenir le livre blanc