Connexion
7 820 Livres Blancs | | |

Le tsunami digital : prendre la vague ou échouer

Un livre blanc sur les conséquences de la transformation digitale au sein des entreprises traditionnelles.

  • EditeurBearingpoint
  • Version PDF - 28 pages - 2015 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Les barbares sont aux portes… Le parallèle entre la chute de l’Empire romain et la situation des entreprises traditionnelles face aux nouveaux entrants digitaux est tentant.

La plupart des grands groupes opèrent dans un paradigme issu de la révolution industrielle du XIXe siècle. Dans la course à l’effet d’échelle et à la productivité, de véritables empires industriels se sont constitués, entreprises-États composées de dizaines de milliers d’employés au sein d’organisations complexes. Tout comme l’Empire romain a construit sa gloire et sa longévité sur une organisation géopolitique dominatrice, les grandes entreprises ont construit au fil des ans des situations de domination sectorielle.

La révolution digitale a permis l’émergence de nouvelles entités qui connaissent des croissances insolentes. Opérant dans des secteurs différents, elles ont pour trait commun une aversion au risque faible, une ambition qui semble infinie, et une capacité à prendre du recul vis-à-vis des canons traditionnels du management. Étrangères aux codes traditionnels définis par les grands groupes industriels et les théoriciens du management, les entreprises issues de la révolution digitale sont perçues comme barbares. À l’instar d’Attila, qui a profité de son éducation romaine pour comprendre les faiblesses de l’Empire, les entrepreneurs digitaux maîtrisent les codes de la stratégie d’entreprise mais savent s’en affranchir pour penser et agir différemment.

Les entreprises digitales ont ou sont en train de modifier les rapports de force au sein des filières et des chaînes de valeur. Ces acteurs remettent en cause les modèles de domination établis et affranchissent les maillons faibles des chaînes de valeur. Cette restructuration, voire destruction, d’une filière finit par impacter les entreprises qui la composent en bouleversant le rapport de force entre les acteurs et la répartition de la création de valeur."

Le tsunami digital : prendre la vague ou échouer