Connexion
7 481 Livres Blancs | | |

Comprendre et accompagner la transformation numérique

En à peine deux décennies le numérique s’est imposé dans nos vies et a profondément transformé celle des entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité. Identifié par certains comme la 4e révolution industrielle, le numérique remet en cause les modes de circulation et de partage de l’information, le management et les hiérarchies, les méthodes d’apprentissage et la reconnaissance des compétences.​

  • EditeurSofrecom
  • Version PDF - 24 pages - 2018 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La généralisation des usages numériques dans la sphère privée, le besoin d’autonomie des clients et la multiplication des outils rendent la transformation numérique des entreprises inéluctable.

Les usages individuels ont largement influencé les usages professionnels et facilité l’adoption des outils utilisés en entreprise.

Cependant les disparités restent fortes et le risque de laisser certains salariés de côté est réel, ce qui renforce l’importance de l’accompagnement et transforme profondément le rôle du manager dans un contexte où les politiques d’acculturation et de formation centralisées et portées par la hiérarchie sont de plus en plus souvent concurrencées par des approches collaboratives (services d’entraide, partage de savoirs personnels,…) qu’il faut apprendre à reconnaitre et valoriser.

Le manager devient donc un animateur et un facilitateur. Malgré tout, les tendances observées ces dernières années permettent de penser que l’appropriation des outils devient un enjeu secondaire face à l’identification et au développement de compétences nouvelles qui reposent sur l’agilité, la créativité et l’innovation.

Contrairement aux premiers outils numériques (e-mail, ERP,…) qui ont été imposés, les outils numériques de 3e génération comme les réseaux d’entreprises sont proposés et leur appropriation, même si elle reste inégale au sein de l’entreprise, est plus spontanée et évolue en fonction du contexte dans une démarche pragmatique : « j’utilise cet outil dans le cadre d’un projet précis ».

Dans un monde où les usages numériques impactent profondément les modes de travail et de collaboration, le rôle du manager résidera dans sa capacité à organiser le bon « mix » entre les outils et les compétences humaines, à mettre l’accent sur la responsabilisation et l’autonomie de chacun, à savoir encourager la créativité et développer l’intelligence collective au service de l’entreprise, dans des démarches où l’expérimentation prend de plus en plus d’importance.

Les environnements de travail sont de moins en moins stables et prévisibles, les trajectoires professionnelles moins rectilignes, ce qui nécessite un apprentissage permanent et qui entraine des peurs de dépositionnement et de déshumanisation. Les cycles de renouvellement et d’acquisition de nouvelles compétences s’accélèrent et impliquent des capacités d’adaptation accrues chez la plupart des salariés.

L’enjeu pour les entreprises devient ainsi d’identifier et d’imaginer les compétences émergentes. Il est donc plus que jamais important pour l’entreprise et les managers de savoir donner du sens, rassembler autour de valeurs et de projets communs afin de tirer un bénéfice optimal de ces changements et de renforcer la performance de l’entreprise.

Enfin cette transformation, pour inévitable qu’elle soit, est également le résultat de mutations organisationnelles profondes qui ne sont pas inhérentes au numérique mais qui se sont accélérées et développées grâce à lui. En effet les notions d’individualisation, de lean management, qui allaient dans le sens d’une autonomisation des salariés et d’un contrôle renforcé ont largement précédé l’arrivée du numérique et ont par la suite été facilitées par lui.

Le numérique demeure donc un moyen et non un moteur de transformation qu’il convient d’accompagner par une réflexion plus globale sur les modes de fonctionnement de l’entreprise, son organisation et ses processus.

Ainsi la transformation numérique, après avoir été portée par les outils, sous la responsabilité des Directions des Systèmes d’Informations, devient une question de compétences et de personnes. Elle est donc de plus en plus souvent portée par les Directions des Ressources Humaines."

Comprendre et accompagner la transformation numérique