Connexion
9 057 Livres Blancs | | 1 325 |

COP 21 : un succés diplomatique et climatique ?

Le bilan de la COP 21.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Quelques jours après la fin de la COP21, l'heure est au bilan. Si le monde salue l'accord historique signé par tous les pays participants, les concessions faites pour permettre ce succès diplomatique laissent planer un doute sérieux sur l'aspect contraignant du traité.

VERS UN ENGAGEMENT DU TRANSPORT AÉRIEN POUR LE CLIMAT ?

Alors que l'accord de la COP21 ne s'intéresse pas à l'aviation et au transport maritime, l'Organisation internationale de l'aviation civile se réunira en septembre 2016 à Montréal. Objectif : aboutir à un accord dans l'aérien pour lutter contre le réchauffement climatique.

Depuis le Protocole de Kyoto, l'aviation civile est exonérée de tout engagement dans la lutte contre le changement climatique. Pire, le kérosène propulsant les avions est exhonéré de toutes taxes. La COP21 a encore échoué à imposer des objectifs au secteur et renvoie la décision à la prochaine assemblée générale de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) de septembre 2016. Pourquoi ? Notamment, parce que le caractère international de cette activité rend très difficile le calcul d'objectifs de réduction des gaz à effet de serre par pays.

Il faut également préciser que l'aviation est un secteur régi par des règles particulières. Depuis 1947, le transport aérien international dépend de l'OACI, un organisme des nations unies associant 191 Etats. Ces derniers votent à la majorité toute modification du cadre réglementaire."

COP 21 : un succés diplomatique et climatique ?