Connexion
6 161 Livres Blancs | | |
> Accueil / Dossiers / Open innovation - la R&D collaborative

Open innovation - la R&D collaborative


Collaboration ci, collaboration ça... Nous pouvons dire avec plus ou moins de certitude qu'aujourd'hui, la collaboration a une place de prédilection au sein des entreprises. Où que l'on regarde, on retrouve ce nouveau mode de travail à la définition si vaste. Il est toutefois évident que les subtilités de ce paradigme du business échappent à certains ; c'est pourquoi nous vous proposons de découvrir aujourd'hui une facette assez particulière du travail collaboratif cette semaine : l'Open Innovation !


Définition

L'approche "open" ne vous est probablement pas inconnue. Après tout, cela fait des années que nous avons des concepts tels que l'open source, l'open data... Il y a même des logiciels qui utilisent le nom comme Open Office.

Toutefois, dans le cas où vous êtes tout de même incertain de sa définition, permettez-nous de vous expliquer : la méthode open (ouverte, en français) est une approche collaborative basée sur le partage et l'échange. Un exemple concret est l'open data, mentionnée ci-dessus, qui est une donnée libre d'accès, pouvant être accédée et utilisée librement par les utilisateurs. Même cas de figure pour l'open source, sauf que cette fois la notion de droit d'accès s'applique aux logiciels qui peuvent être librement distribués et utilisés (comme Open Office, Gimp, Mozilla Firefox ou encore le système d'exploitation Linux).

Comme vous vous en rendez peut-être compte, cette approche "open" s'applique à de nombreux secteurs, dont l'open innovation. C'est en 2003 que le terme fut popularisé dans le livre "Open Innovation: The new imperative for creating and profiting from technology" de Henry Chesbrough, et se définit comme "un paradigme qui suppose que les entreprises peuvent et doivent utiliser des idées externes ainsi que des idées internes et des voies de commercialisation internes et externes, au fur et à mesure que les entreprises cherchent à faire progresser leur technologie."

Pour aller au plus simple, Chesbrough remet en question l'approche traditionnelle à l'innovation - c'est à dire l'approche fermée et en silo - proposant qu'externaliser et mutualiser les ressources afin de produire des innovations soit une meilleure approche.

  •  
  • L'INNOVATION FERMÉE VS. L'OPEN INNOVATION

Avant toute chose, il faut comprendre comment ce nouveau paradigme est venu se faire une place dans le monde. Traditionnellement, la R&D d'une entreprise a toujours été très renfermée sur elle-même, et comptait uniquement sur les talents propres à l'entreprise (du moins au début du 20e siècle, lorsque la mobilité n'était pas de mise et que la coopération entre différents groupes était moins prônée). Cette attitude très propriétaire de la recherche et du développement a ainsi popularisé le terme d'innovation fermée dans les années 2000, et qui vient se frotter à l'open innovation.

De nombreux facteurs ont d'ailleurs fait que l'open innovation devienne un concurrent viable à l'innovation fermée. Selon Chesbrough, l'open innovation est devenu possible de par :

La disponibilité et la mobilité croissantes des travailleurs qualifiés - Alors qu'à l'époque, les travailleurs restaient souvent dans le même poste la plupart de leur vie professionnelle, il y a aujourd'hui beaucoup plus de mobilité dans le monde de l'entreprise. Cette mobilité engendre par la même occasion un transfert d'information et de connaissances d'une entreprise à une autre.

La croissance du marché du capital risque - Avec l'évolution du capital risque au cours du 20e et 21e siècle, de plus en plus d'entrepreneurs et de start-up ont pu avoir les fonds nécessaires pour concrétiser leurs projets, créant ainsi plus de compétition pour les entreprises qui restaient dans une démarche d'innovation fermée.

Le potentiel externe pour les inventions et les processus mis de côté - Pour chaque invention ou processus créés, plusieurs autres peuvent être délaissés. En autorisant l'utilisation externe de ces innovations, les entreprises qui les ont créées peuvent quand même en bénéficier.

La conséquence de ces facteurs est qu'une bonne partie des entreprises ont commencé à regarder plus sérieusement l'open innovation comme stratégie à adopter. Comme toute idée, néanmoins, il y a également des désavantages à l'innovation ouverte qui font douter encore certains, comme :

La perte de l'avantage concurrentiel - Les processus et inventions créés par une entreprise comptent bien sûr envers sa propriété intellectuelle, et les dévoiler au grand jour peut leur faire perdre un avantage concurrentiel considérable à cette dernière.

Plus de complexité dans la gestion des collaborateurs - Forcément, si l'on fait découvrir une innovation à un collaborateur externe, ce dernier n'aura pas nécessairement la même vision de la chose que l'entreprise, et il faut être en mesure de mettre en place les ressources nécessaires pour mitiger cet effet externalisé.

Le risque de perte de contrôle de l'innovation - Lié au désavantage précédent, cette notion est ancrée aux fondamentaux de l'innovation fermée. Elle suggère notamment qu'une innovation ne peut réussir que si le projet est maîtrisé de A à Z, que ce soit au niveau de la conception, du marketing, de la production, etc.


Quelques chiffres

Parlons innovation un peu ! Selon un baromètre coécrit par EBG et GFI, près de 81% des salariés considèrent que l'innovation au sein de l'entreprise est importante ; néanmoins, il n'y a que 67% d'entre eux qui considèrent que la maturité de cette innovation est élevée.

Les chiffres en matière d'open innovation restent toutefois un peu plus fébriles : selon le même baromètre, il n'y a que 33% des entreprises qui pratiquent déjà l'open innovation ; néanmoins, il y a tout de même aussi 33% qui envisagent d'adopter cette stratégie dans les années à venir.


Les principaux acteurs à suivre

Au sein de l'open innovation, il y a deux niveaux d'acteurs qui jouent un rôle essentiel dans le processus. 

Les start-up - Innovation, innovation, innovation. C'est un peu le mantra de beaucoup de start-up. De par leur capacité à innover rapidement, les start-up occupent un rôle central dans l'open innovation, et sont particulièrement du prochain acteur...

Les grands comptes - Ils sont là depuis des décennies dans certains cas, et pourtant ne sont pas toujours les plus innovants. Pourquoi ? De nombreux facteurs existent, mais nous retiendrons surtout une solution forgée pour contrer ce problème : l'open innovation. En externalisant leurs projets, ou en se rapprochant des projets des start-up, ils peuvent former un partenariat qui leur permet de partager leurs connaissances et ainsi trouver des solutions à leurs projets.


Les livres blancs à consulter

Nous n'avons fait qu'effleurer la surface du monde complexe qu'est l'open innovation dans ce dossier. Afin d'en apprendre plus, nous avons sélectionné pour vous certains des meilleurs livres blancs à ce propos référencés chez nous. Bonne lecture !


L'open Innovation responsable : formidable levier de croissance pour les entreprises

Livre blanc de Skillfools

Un livre blanc qui détaille les quatre piliers de l'open Innovation responsable et qui explique en quoi cette dernière peut être un avantage compétitif pour votre entreprise.

Open Innovation & Marque Employeur

Livre blanc de Agorize

Dynamiser la marque employeur interne comme externe grâce à l’open innovation.

L'Open Innovation Sociétale

Livre blanc de bluenove

Il y a dans l’Open Innovation Sociétale une réponse à la demande des individus, qu’ils soient salariés, citoyens ou consommateurs, d’être davantage contributifs et acteurs des changements.

Open innovation : Boostez votre démarche partenariale !

Livre blanc de Expernova

Le livre blanc collaboratif des meilleures pratiques en partenariats R&D.

Approches et outils pour faire émerger de nouvelles idées et projets - Open Innovation 2.0

Livre blanc de L’Association des Conseils en Innovation

Ce document est une synthèse des échanges par la commission métier Processus d’Innovation (PI) de l’Association des Conseils en Innovation. 

S’engager dans l’Open Innovation

Livre blanc de Institut Open Innovation

Fondations, démarches et grandes pratiques de l'open innovation.

Innovation participative : comment assurer la transition ?

Livre blanc de Idexlab

Ce livre blanc fait le point sur l'innovation participative, et comment en assurer la transition dans votre entreprise.