Connexion
6 838 Livres Blancs | | |
> Accueil / Dossiers / FinTech : la technologie au service de la finance

FinTech : la technologie au service de la finance


Paiements mobile, open banking, blockchain, crypto-monnaies, RegTech, InsurTech... Le monde de la finance est complexe et particulièrement propice à de nouveaux buzzwords et concepts qui viennent remettre en question nos connaissances sur le secteur. C'est pourquoi nous avons choisi de nous pencher sur une thématique bien particulière aujourd'hui : la FinTech. Définition, exemples, chiffres et plus encore vous attendent !


Définition

Une petite définition s'impose : la FinTech est une contraction de deux termes anglais, Financial Technology, qui se traduit en français par "Technologie financière". Bien que l'expression existe depuis les années 80, ce n'est que suite à la crise financière mondiale de 2007 - 2008 que certains groupes ont commencé à employer le terme dans un contexte professionnel. Suite à un essor mondial (une croissance exponentielle du nombre de projets et du financement dédié au secteur) en 2012, l'expression s'est popularisée avec le grand public à partir de 2015.

De manière générale, le terme fait référence aux entreprises dans le secteur de la finance (les start-up, notamment) qui déploient des nouvelles technologies pour proposer des services financiers de manière plus efficace et souvent à moindre coût.

Cette approche souvent disruptive place le secteur de la FinTech en concurrence directe avec les services financiers traditionnels qui, étant souvent des grandes entreprises, ont plus de difficulté à adapter et à déployer rapidement les nouvelles technologies au sein de leurs structures. 

Ces nouvelles technologies prennent plusieurs formes, et répondent à des problématiques existantes ou émergentes dans le secteur de la finance. Vous reconnaîtrez très certainement quelques-unes de ces technologies (du moins de nom)...

  •  
  • QUELLES TECHNOLOGIES DANS LA FINTECH ?

La liste qui suit est loin d'être exhaustive dû à l'évolution constante du secteur et du développement de nouvelles technologies jusqu'à là inexploitées. Elle regroupe toutefois certaines des principales technologies qui ont eu le plus d'impact sur le secteur financier dans l'ensemble.

- Blockchain et cryptomonnaies > Comment pourrions-nous faire un dossier sur la FinTech sans présenter la technologie qui a réussi plus que n'importe quelle autre à donner des sueurs froides à l'économie mondiale ? Bien qu'aujourd'hui la flambée des prix de la cryptomonnaie soit un lointain souvenir, ces monnaies virtuelles et la technologie Blockchain sur lesquelles elles se reposent reste pertinentes dans de nombreuses FinTechs aujourd'hui. Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas la Blockchain ou les cryptomonnaies, nous vous invitons à découvrir notre dossier thématique Comprendre la Blockchain et la cryptomonnaie qui traite du sujet en détail.

- Financement participatif / Crowdfunding > Un pionnier des FinTech tout comme les cryptomonnaies, le crowdfunding existe depuis plusieurs siècles, mais s'est mis au digital à peu près en même temps que la cryptomonnaie (2008 - 2009), ouvrant les portes à des formes de financement alternatif qui ne passaient pas les canaux traditionnels que sont les banques. Tout comme la Blockchain et les cryptomonnaies, le crowdfunding est un sujet bien trop vaste pour expliquer en quelques lignes ; c'est pourquoi nous vous proposons de découvrir notre dossier dédié au sujet, Qu'est-ce que le Crowdfunding / Financement participatif ?

- Instant Pay / Paiement mobile / ... > Les modes de paiement évoluent à grande vitesse aujourd'hui ; c'est le cas notamment de l'Instant Pay, une méthode de transfert d'argent qui vient disrupter la notion longtemps acquise qu'un paiement doit mettre 2 à 5 jours pour être validé par une banque (bien que ces dernières ont commencé à intégrer cette pratique au sein de leurs structures). On retrouve également d'autres méthodes de paiement innovantes qui commencent à faire des remous comme le paiement par mobile (comme Apple Pay) qui remet en question la notion d'utiliser des espèces ou une carte bancaire dans un magasin pour faire un achat.

- Open Banking > Se traduisant littéralement comme une gestion / système bancaire ouvert, l'Open Banking est une pratique relativement récente dans le secteur des banques qui remet en question plusieurs notions fondamentales du système (notamment, la confidentialité et la conservation des données bancaires au sein d'une seule structure). L'Open Banking applique en effet une approche plus ouverte qui permet à certaines données bancaires d'être partagés entre une banque et certains services financiers tiers. Cette pratique est bien entendu strictement encadrée et ne s'applique pas sans condition, et plusieurs banques expriment une certaine méfiance envers la pratique de l'Open Banking. Toutefois, cette pratique tente de révolutionner le système traditionnel ; certains y voient même un parallèle avec la façon que la Big Data a révolutionné le secteur du marketing.

- RegTech > Comme vous le saviez peut-être déjà, la FinTech n'est pas la seule (nom)Tech à s'être développée cette dernière décennie. Dans le cas des Regtech, ces dernières se sont développées en complément aux FinTechs. Contraction des mots anglais "Regulatory" et "Technology", les RegTechs s'inscrivent dans une logique de meilleure gestion de la régulation pour le secteur financier.

- InsurTech / AssurTech > "Insurance / Assurance" et "Technology" se contractent pour former ce secteur particulier qui, tout comme le secteur financier avec lequel il est proche, vient bouleverser certaines pratiques traditionnelles des assurances.

  •  
  • LES FINTECHS : QUEL AVENIR ?

Nous vous le disions en début de dossier : les FinTechs ont connu un essor fulgurant dès 2012 (des chiffres sur lesquels nous reviendrons plus loin), et continuent à avoir une traction indéniable sur le secteur de la finance. Il y a notamment deux pays qui ressortent en tant que leaders de FinTechs : les États-Unis et le Royaume-Uni, qui ont bénéficié de nombreux investissements. À noter toutefois qu'à l'heure que nous vous écrivons, cette position de leader pour le Royaume-Uni pourrait être compromise à cause du Brexit et des incertitudes que ce dernier engendre dans le milieu financier (entre autres).

Les deux autres "capitaux" des FinTech en Europe sont, à l'heure actuelle, Stockholm et Amsterdam. La France quant à elle a un peu de retard suite à un essor tardif en 2014 des start-up francophones spécialisées dans la FinTech (on en dénombre un peu plus de 500 en 2018).

Quoi qu'il en soit, beaucoup sont prêts à parier que les FinTech ont un bel avenir devant eux, tout comme les autres secteurs propices à la disruption des marchés traditionnels. Reste à voir désormais la forme du secteur financier de demain...


Quelques chiffres

- En moyenne, une FinTech française a un CA d'environ 300 000 euros (source : Fintech Mag).

- 8% des FinTechs françaises gagnent plus de 10 000 000 d'euros en CA (source : Fintech Mag) ; en cause, une réglementation française trop stricte qui empêcherait certaines FinTechs de se développer correctement ainsi qu'un manque d'investissement de certains fonds.

- Les FinTechs françaises ont levé 365 000 000 d'euros en 2018 (source : KPMG).

- 54% des banquiers collaborent de plus en plus avec les FinTechs (source : Particeep).

- 52% des consommateurs utilisent des applications mobiles bancaires (source : Particeep).

- 69% des Millenials préfèrent utiliser des services mobiles pour les banques (source : Particeep).


Les principaux acteurs à suivre

- October (anciennement Lendix) > Figurant dans le top 50 des FinTechs mondiales (selon un rapport de KPMG et H2 Ventures en 2018), cette entreprise française se spécialise dans les prêts aux PME.

- Ant Financial > Filliale financière du groupe chinois Alibaba, cette FinTech qui gère AliPay est actuellement en première place dans le FinTech 100 de KPMG et H2 Ventures.

- Adyen > Présent dans la FinTech 100 dans le top 50, cette entreprise néerlandaise est spécialisée dans les paiements électroniques.

- Younited Credit > Si vous regardez la télévision de temps en temps, vous avez sans doute remarqué de nombreuses publicités pour cette société spécialisée dans le crédit à la consommation. C'est d'ailleurs la première plateforme en ligne de crédit en France.

- Leetchi > Une entreprise française proposant la possibilité de créer des cagnottes en ligne.

- Finexkap > Une FinTech française de financement dédiée à la trésorerie d'entreprise.


Les livres blancs à consulter


Banque & Fintech : enjeux d’innovation dans la banque de détail

Livre blanc de Finance Innovation

Trouvez dans ce livre blanc une synthèse des évolutions de la banque pour les 10 prochaines années et un aperçu des champs des possibles dans le monde bancaire.

Les RegTech en France 2019

Livre blanc de France Fintech & Julhiet Sterwen

Tour d'horizon des RegTech (Regulatory technology) en 2019.

La révolution Fintech au service des PME européennes

Livre blanc de Lendix

Comment les Fintech permettent aux PME européennes de se développer.

L'évolution du modèle bancaire à l'ère du Digital

Livre blanc de Fabrice Lamirault

13 experts livrent leur analyse d’un modèle en pleine (r)évolution.

Instant Payment : marché, usages et offres

Livre blanc de Groupe BPCE & Natixis

Un livre blanc qui vous explique ce qu'il faut savoir sur l'Instant Payment.

La blockchain, un nouveau levier du Financement Participatif

Livre blanc de enerfip

Ce livre blanc vous fait découvrir la blockchain et les possibilités qui l'entourent concernant le financement participatif.

Fintech 2020 : reprendre l'initiative

Livre blanc de Croissanceplus & PME Finance

Comment la technologie Blockchain peut permettre à la France et à l’Europe de prendre l’avantage en matière de banque et de finance.