Connexion
11 590 Livres Blancs | | 1 830 |

L'hyperconnexion au travail

Est-ce que l’on doit obligatoirement répondre à un message professionnel reçu un dimanche soir ou répondre à un appel de son manager à tout moment ? Ce livre vous explique ce qu’est l’hyperconnexion et comment la limiter.

L'hyperconnexion au travail

Introduction ou extrait du livre blanc

"QU’EST-CE QUE C’EST ?

L’hyperconnexion désigne l’utilisation excessive des nouvelles technologies, du numérique et du temps qui y est accordé.

En contexte professionnel, elle se traduit par une sollicitation des salariés en dehors des heures de travail et par un envahissement sur leur vie privée. Les salariés restent connectés tout le temps et partout. Ils répondent à un mail professionnel en soirée, reçoivent des appels le dimanche, consultent leurs mails pendant leurs vacances...

Les sources d’informations sont nombreuses : emails, SMS, messagerie professionnelle, réseaux sociaux etc. L’hyperconnexion touche une grande majorité des professionnels mais ce sont les cadres qui sont les plus touchés.

Nous recevons des informations en quantité très importante, c’est ce que l’on appelle « l’infobésité ».

Ce trop-plein d’informations nous empêche de prendre des décisions, nous n’arrivons plus à prioriser et à savoir ce qui est urgent et ce qui ne l’est pas. Nous avons l’impression d’être multi-tâche mais en réalité, nous passons d’une tâche à l’autre car notre cerveau ne peut traiter qu’une information à la fois.

Cette sur-sollicitation n’est pas sans conséquence, elle entraine une diminution de la mémorisation, une diminution de la concentration, des oublis et impacte notre capacité d’analyse, amenant une incapacité à gérer le travail quotidien.

L’hyperconnexion est aussi liée à la peur de manquer quelque chose, appelé FOMO, l’acronyme de « Fear of missing out ».

Les salariés sont angoissés à l’idée de manquer quelque chose d’important, un évènement, une information, un projet. Ils vérifient alors sans cesse leurs mails, SMS et notifications. Ce syndrome provoque des effets néfastes chez les individus concernés : surmenage, dépression, diminution de la productivité, perte d’énergie."

Pour recevoir ce livre blanc, merci de cliquer ci-dessous :

Obtenir le livre blanc