Connexion
11 318 Livres Blancs | | 1 737 |

Structures douleur en France

Un livre blanc sur la prise en charge de la Douleur Chronique en France en 2014-2015.

  • EditeurSFETD
  • Version PDF - 60 pages - 2015 - Français
Structures douleur en France

Introduction ou extrait du livre blanc

"La douleur chronique correspond à un syndrome multidimensionnel exprimé par la personne qui en est atteinte. Selon l’HAS (2008), il y a douleur chronique, quelles que soient sa topographie et son intensité, lorsque la douleur présente plusieurs des caractéristiques suivantes :

  • - persistance ou récurrence.
  • - durée au-delà de ce qui est habituel pour la cause initiale présumée, notamment si la douleur évolue depuis plus de 3 mois. - réponse insuffisante au traitement.
  • - détérioration significative et progressive, du fait de la douleur, des capacités fonctionnelles et relationnelles du patient dans ses activités de la vie journalière, au domicile comme à l’école ou au travail.

La douleur chronique peut être accompagnée :

  • - de manifestations psychopathologiques.
  • - d’une demande insistante du patient d'un recours à des médicaments ou à des procédures médicales souvent invasives, alors qu’il déclare leur inefficacité à soulager.
  • - d’une difficulté du patient à s’adapter à la situation.

Près de 20% de la population française adulte souffrirait de douleur chronique d’intensité modérée à sévère selon l'étude STOPNEP effectuée en Population générale (Bouhassira et al., 2008).

Cette prévalence passe de 6% chez l’enfant de 9 à 13 ans (Van Dijk A. et al. 2006) à 60% chez des sujets âgés, un tiers d'entre eux présentant des douleurs chroniques sévères (Rapport HAS 2000). L’enquête "PainSTORY", réalisée en 2009, démontre que 44 % des patients déclarent se sentir seuls dans leur combat contre la douleur et 2 patients sur 3 se sentent anxieux ou déprimés en raison d’une douleur chronique. Ceci illustre bien le retentissement majeur de la douleur chronique sur le plan émotionnel (cahier n°1 SFETD). Sur le plan social, d’après l’étude "ECONEP" 45 % des patients douloureux chroniques sont concernés par des arrêts de travail dont la durée moyenne cumulée dépasse 4 mois /an.

Les médecins consultés sont avant tout les médecins généralistes. Or, ceux-ci ne peuvent pas assurer la prise en charge globale de ces patients tel que le recommande l'HAS, faute de temps, de soutien... Les consultations avec des patients souffrant de douleurs chroniques prennent du temps, or la durée de consultation n'est pas valorisée. Ces consultations requièrent par ailleurs une approche pluri-disciplinaire et pluri-professionnelle, ainsi que des connaissances dans des domaines pharmacologiques et non pharmacologiques pour lesquels les soignants ne sont pas toujours suffisamment formés." 

Pour recevoir ce livre blanc, merci de cliquer ci-dessous :

Obtenir le livre blanc