Connexion
10 598 Livres Blancs | | 1 600 |

La classe virtuelle dans l’apprentissage des langues : bonnes et mauvaises pratiques

Avec ce livre blanc 7speaking soulève les bons et mauvais points des classes virtuelles pour apprendre une langue.

  • Editeur7speaking
  • Version PDF - 6 pages - 2020 - Français
La classe virtuelle dans l’apprentissage des langues. Bonnes et mauvaises pratiques.

Introduction ou extrait du livre blanc

"Comme la « langue d’Esope », la classe virtuelle est la meilleure ou la pire des choses. La classe virtuelle est un dispositif technico-pédagogique à distance qui offre à un groupe d’apprenants une expérience proche de la formation de groupe en présentiel. Utilisée à bon escient elle peut avoir des effets pédagogiques et économiques pertinents. Hélas, on constate de plus en plus un détournement «marketing » de cet outil qui conduit à des résultats désastreux tant du point de vue pédagogique qu’économique.

Bonnes pratiques de la classe virtuelle

En principe, la classe virtuelle combine les principaux avantages de la formation collective en présentiel et les atouts logistiques de la formation à distance : rapidité des interactions, organisation simplifiée et surtout dynamique de groupe. Plusieurs études démontrent que dans des conditions équivalentes, formation en classe virtuelle et formation en présentiel obtiennent des résultats équivalents. Les résultats de l’une et de l’autre sont impactés de façon identique par les conditions de la formation.

Les bonnes conditions sont :

  • Un environnement serein
  • Un groupe homogène
  • Un groupe restreint (8 apprenants maximum)
  • Un groupe commun sur plusieurs sessions
  • Un bon professeur

Dans ces conditions, la classe en présentiel comme la classe virtuelle fait émerger une identité de groupe permettant à chacun de profiter de l’énergie de cohésion pour construire des liens et produire ensemble des connaissances."

Pour recevoir ce livre blanc, merci de cliquer ci-dessous :

Obtenir le livre blanc