Connexion
8 421 Livres Blancs | | |

Intégrité académique dans un monde digital : définir le plagiat

Ceci est la première partie de la série « Intégrité académique dans un monde digital ». Cette série en cinq parties examine la définition, la fréquence, les causes, les conséquences et les réponses institutionnelles aux incidents de plagiat.

  • EditeurTurnitin
  • Version PDF - 8 pages - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La racine du mot «plagiat» est le mot latin "Plagiarius», qui veut dire "kidnappeur". Au vu de l'origine latine, définir le «plagiat» comme l’«emprunt» ou la «copie» de mots ou de l'écriture de quelqu'un d'autre, réduit en quelque sorte la gravité de l'acte lui-même.

Selon le dictionnaire en ligne Oxford, le «plagiat» constitue «la pratique de prendre le travail ou les idées de quelqu'un d'autre pour les faire passer comme les siennes ». 

Plus que de "kidnapper" les mots d'un autre, le plagiat est un acte frauduleux, impliquant à la fois le vol du travail de quelqu’un et la tromperie.

Les mots peuvent-ils être volés ? L'expression d'idées originales est considérée comme une propriété intellectuelle et tombe sous la protection des lois de droits d'auteur en général, par conséquent les mots peuvent être volés.

Par exemple, la Convention de Berne - administrée par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et ratifiée par plus de 160 pays - définit une norme pour la protection des droits d'auteur dans le monde entier. 

Presque toutes les formes d'expression tombent sous la protection des droits d'auteur si elles sont enregistrées sous une quelconque forme (fichier électronique, page web, livre, enregistrement de médias, etc.).

Cela vaut que l'expression soit publiée et rendue visible au public ou non. Quel est la gravité du problème du plagiat ? Dans un contexte académique, les institutions, les écoles et les systèmes éducatifs mettent généralement différentes normes et politiques en place pour faire face au plagiat.

Cela dit, le plagiat doit toutefois être considéré comme une violation grave des normes académiques. Selon les normes institutionnelles, les étudiants qui plagient risquent d’avoir des notes insuffisantes, et de faire face à une possible expulsion et éventuellement la perte du diplôme.

Au-delà du contexte académique, il y a une réelle valeur (culturelle et monétaire) placée sur des idées originales et sur la propriété intellectuelle.

Le plagiat dans un contexte professionnel ou commercial peut avoir des conséquences juridiques, entraîner des sanctions monétaires, et même nuire à la carrière ou entrainer la perte d'emploi."

Intégrité académique dans un monde digital : définir le plagiat