Connexion
7 830 Livres Blancs | | |

Révolution numérique : Conséquences sur les acteurs du système français de recherche et d’innovation

Nous explorons ici les conséquences possibles de la révolution numérique sur les acteurs du système de recherche et d’innovation français. Cela conduit à envisager pistes d’actions et alertes pour les trois catégories d’acteurs principales : les entreprises, les centres de recherche publics ou privés et l’État.

  • EditeurANRT
  • Version PDF - 22 pages - Mai 2017 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Que devient la recherche-développement dans un monde numérique ? Quelle est sa place ? Quels sont ses rôles dans les processus de digitalisa - tion ? À quel point les transformations accélérées des organisations et des produits et services dépendent-elles des activités de R&D ?

Sous une apparente trivialité, la question recèle une grande complexité. Surtout si l’on veut dépasser le stade du concept-clé ou de l’exemple censés tout expliquer. Ainsi, la R&D n’est pas la source unique de l’innovation, pas plus dans le numérique qu’ailleurs. Mais l’économie numérique s’impose.

Pour en comprendre les ressorts, il faut se pencher sur les logiques d’action des intervenants dans les processus de R&D. Dans les entreprises comme dans la recherche publique. C’est le défi auquel les experts mobilisés par l’ANRT FutuRIS se sont attaqués. D’autant que la relation n’est pas univoque.

Certes le numérique bouleverse la façon dont s’effectue la R&D. Mais en retour la R&D contribue à transformer le numérique, ses applications, et finalement ses usages. Et ce, le plus souvent, de manière assez silencieuse. Notre synthèse entend fournir des points de repère, un « état de l’art », sur quatre aspects essentiels de cette révolution en marche : Les bouleversements des mondes de la recherche. Les mues que subissent les relations des entreprises avec les laboratoires de recherche, les entreprises de logiciel et les sociétés de service informatique.

Les changements des rôles et places au sein des chaînes de valeur (grandes entreprises, start-up, intégrateurs-systémiers). Les influences de l’État sur les conditions d’usage des données que ses administrations, antennes, agences et organisations produisent, les programmes d’éducation et de formation, les règles de fiscalité qui s’appliquent sur son territoire, le fonctionnement du marché du travail.

Nous explorons ici les conséquences possibles de la révolution numérique sur les acteurs du système de recherche et d’innovation français. Cela nous conduit à envisager pistes d’actions et alertes pour les trois catégories d’acteurs principales : les entreprises, les centres de recherche publics ou privés et l’État. L’enjeu est clair : construire ensemble des capacités de développement de stratégies partagées, mutuellement bénéfiques au plan national.

Ces « capacités à développer » reposent sur les grandes plateformes, les équipements de pointe, et les systémiers intégrateurs de demain. Autant de domaines prioritaires d’action où les membres de l’ANRT FutuRIS veulent faire œuvre utile."

Révolution numérique : Conséquences sur les acteurs du système français de recherche et d’innovation