Connexion
8 559 Livres Blancs | | 1 052 |

Des technopoles aux smart cities, vers un écosystème digital en Afrique

Technopole, smart city, ville intelligente, ville connectée, quel que soit le nom retenu, l’évolution des villes est un enjeu clé pour l’Afrique, et la question du digital est centrale. L’économie des plateformes peut en constituer le tournant majeur.

  • EditeurBearingpoint
  • Version PDF - 23 pages - 2015 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Après la crise pétrolière, la plupart des pays développés se sont aperçus que l’innovation était un élément concurrentiel primordial. Pour montrer leur rayonnement en matière d’innovation technologique, ils ont créé des technopoles. Le phénomène a touché par effet de bord les pays émergents et la tendance s’accélère depuis la dernière décennie. Pour ces nouveaux acteurs, il s’agit désormais de capitaliser sur tous les leviers technologiques et de les incarner au travers d’initiatives telles que des pôles de compétitivité ou clusters, des technopoles ou encore des smart cities, concept vers lequel ces pays tendent de plus en plus. Plusieurs dimensions se retrouvent dans la smart city : la frugalité, l’adaptabilité, l’accessibilité, la durabilité (performante et décarbonée), l’attractivité économique et sociale, ainsi que la connectivité qui représente l’un de ses enjeux clés.

La smart city ou ville intelligente fait déjà l’objet d’un marché conséquent. Le marché des technologies destinées aux villes intelligentes devrait ainsi passer de 8 milliards de dollars en 2010 à près de 40 milliards de dollars en 2016. Des chantiers et des initiatives innovantes voient le jour un peu partout dans le monde : Masdar City à Abu Dhabi, Songdo City en Corée du Sud, Barcelone, NewYork… Les villes africaines, au cœur d’un phénomène de modernisation et de transformation, sont conscientes que le concept de smart city représente une réponse durable aux défis auxquels elles sont confrontées.

Le digital, au cœur de la smart city, présente un potentiel énorme. Cette révolution se concrétise à travers de nombreuses applications destinées à des secteurs d’activité variés (Internet des objets, applications tierces pour la voiture connectée, etc). Les villes développent désormais des centres de données capables de traiter efficacement les informations des différents acteurs dans le but d’optimiser les services urbains. S’inspirant des initiatives mises en place dans les smart cities, les entreprises ont besoin elles aussi d’exploiter cette manne de données et ont déjà investi dans des plateformes afin de gérer leurs données et des applications autour de services connectés."

Des technopoles aux smart cities, vers un écosystème digital en Afrique