Connexion
7 475 Livres Blancs | | |

Télésurveillance médicale en CHU : en finir avec 6 idées reçues

Dans ce livre blanc, TMM Software remet en cause 6 préjugés fréquemment soulevés par les praticiens quant à la télésurveillance médicale en ambulatoire ou au domicile.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La télémédecine émerge depuis quelques années en France. Soutenues par les pouvoirs publics, ses applications permettent déjà la réalisation de quelques beaux projets pour le secteur sanitaire, les hôpitaux et la prise en charge de leurs patients.

Seulement voilà, lorsqu’il est question de pratiques innovantes, encore méconnues du grand public, comme la télésurveillance médicale, les doutes et la méfiance font rapidement surface. Les personnels de santé ont donc tendance à s’interroger sur l’efficience et la pertinence de ces outils. Et ils ont sans doute raison.

Cependant, très vite, ces questionnements se transforment en clichés : “La télésurveillance est trop coûteuse”, “son déploiement est complexe”, “la conduite du changement est fastidieuse”, “les formations à la télémédecine sont chronophages”… Certains clichés persistent alors que ce sont bien souvent des idées reçues complètement fausses. Dans ce livre blanc, nous nous attachons nuancer les croyances autour de 6 préjugés fréquemment soulevés par les praticiens quant à la télésurveillance médicale en ambulatoire ou au domicile.

La télésurveillance médicale à domicile remplace-t-elle les consultations traditionnelles ?

Si la télémédecine perce de plus en plus en France, certains médecins restent dubitatifs quant à l’efficience des nouvelles pratiques qu’elle englobe : téléconsultation, téléexpertise, télésurveillance médicale... Certains d’entre eux craignent notamment de voir disparaître les consultations médicales classiques réalisées à l’hôpital, au profit de rendez-vous virtuels pratiqués à distance. Or, la télésurveillance médicale à domicile n’a pas vocation à remplacer les consultations traditionnelles. Au contraire, elle les complète et pourrait bien les optimiser."

Télésurveillance médicale en CHU : en finir avec 6 idées reçues