Connexion
9 082 Livres Blancs | | 1 331 |

Régulation territoriale des soins non programmés : 12 bonnes pratiques pour les CPTS

En collaboration avec Easis, Medaviz nous livre 12 bonnes pratiques à suivre pour la régulation territoriale des soins.

  • EditeurMedaviz
  • Version PDF - 23 pages - 2020 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La première est que le territoire de santé est désormais le périmètre officiel de l’organisation des soins en France. La deuxième raison est que la CPTS est une structure innovante voulue par la loi Ma santé 2022, traduite dans l’accord conventionnel du 20 juin 2019, visant à rassembler les professionnels libéraux du territoire, publics comme privés, autour d’un projet médical et médico-social. Chaque CPTS doit œuvrer dans trois directions : faciliter l’accès à un médecin traitant et répondre à une demande de soins non programmée, organiser pour les patients au sein du territoire des parcours de soin pluriprofessionnels, développer la prévention.

La télésanté (télémédecine et télésoin) peut aider les CPTS à accomplir leurs missions. La demande de soins non programmée a évolué au XXIème siècle. Elle est marquée, depuis l’apparition du smartphone en 2007, par une évolution sociétale qui privilégie le besoin immédiat dans de nombreux domaines de la vie privée. La santé n’y échappe pas. Les demandes de santé ne sont pas toujours urgentes sur le plan médical, mais le citoyen est désormais habitué à obtenir une réponse immédiate lorsqu’il interroge son compte bancaire, lorsqu’il fait un achat sur internet ou lorsqu’il programme un loisir. Le citoyen souhaite des accès immédiats au système de santé. Le comportement des citoyens vivant dans les grandes métropoles ou vivant en zones rurales n’est pas le même. Les premiers, en majorité des jeunes adultes de moins de 50 ans, sont très mobiles, ont des heures de transport de plus en plus longs et n’ont plus le temps d’aller consulter leur médecin traitant en présentiel en dehors des arrêts de travail. Les deuxièmes, en majorité des adultes plus âgés, conservent les consultations présentielles avec leur médecin traitant et perçoivent moins l’intérêt des téléconsultations (avant la période Covid). Une CPTS dans un territoire urbain devra gérer autrement la demande de soins non programmée qu’une CPTS d’une zone rurale. Mais toutes doivent réfléchir à intégrer les pratiques de télémédecine et de télésoin dans leur projet médical et médico-social car la difficulté de trouver ou retrouver un médecin traitant est la même en ville et à la campagne. Ce livre blanc retient dix enjeux clés pour réussir la régulation territoriale des soins non programmés."

Régulation territoriale des soins non programmés : 12 bonnes pratiques pour les CPTS