Connexion
7 496 Livres Blancs | | |

Livre blanc de la douleur 2017

Ce livre blanc, développé par la SFETD, société scientifique des professionnels de santé impliqués dans la prise en charge de la douleur, veut montrer la réalité de la douleur en France, les forces, les faiblesses de la prise en charge, de la formation et de la recherche, pour proposer les améliorations qui s’imposent.

  • EditeurSFETD
  • Version PDF - 280 pages - 2017 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La douleur est un défi majeur pour le système de santé du 21e siècle, un défi pour notre démocratie sanitaire. Ce livre blanc, développé par la SFETD, société scientifique des professionnels de santé impliqués dans la prise en charge de la douleur, veut montrer la réalité de la douleur en France, les forces, les faiblesses de la prise en charge, de la formation et de la recherche, pour proposer les améliorations qui s’imposent.

Ce livre est le fruit d’un travail collectif, impliquant les membres de la SFETD, son conseil d’administration, en lien étroit avec les associations de patients. La douleur est universelle, elle peut toucher chacun d’entre nous, quel que soit notre âge, notre condition, notre état de santé.

En santé, elle est transversale, les défis qu’elle soulève sont emblématiques et concernent l’ensemble du système de santé, mais aussi de l’enseignement et de la formation, de la protection sociale ou de l’organisation du travail.

Puisse notre travail et nos propositions servir d’exemple pour d’autres disciplines, aider à l’amélioration globale du système de soins et même des conditions de vie de nos concitoyens.

1. La douleur est un phénomène de société, tant par le nombre de personnes concernées que par l’importance des enjeux qu’elle soulève :

  • - Au moins 12 millions de Français souffrent de douleurs chroniques ; pourtant 70% d'entre eux ne reçoivent pas un traitement approprié pour leur douleur.
  • - La douleur constitue le premier motif de consultation, dans les services d’urgences et chez le médecin généraliste. - Elle touche en particulier les populations les plus vulnérables, notamment les personnes à des âges avancés
  • - Moins de 3 % des patients douloureux bénéficient d'une prise en charge dans un des centres spécialisés, lesquels manquent cruellement de moyens. Si rien n'est fait, au moins 30 % de ces structures disparaîtront au cours des 3 prochaines années
  • - Plus de 70 % des patients douloureux chroniques ne reçoivent pas un traitement approprié pour leur douleur, et moins de 3% d’entre eux bénéficient d'une prise en charge dans un centre spécialisé
  • - Plus de 60 % des patients admis aux urgences ont une douleur modérée à sévère et moins d’1 sur 2 reçoit un traitement antalgique à l’admission.
  • - Les douleurs du cancer restent encore insuffisamment traitées et il existe encore des réticences à utiliser les médicaments morphiniques dans ce domaine.
  • - Les douleurs aiguës, trop souvent peu ou mal prises en charge, font le lit de la douleur chronique, laquelle devrait enfin être reconnue comme une maladie à part entière.
  • - Près de 20 % des patients opérés gardent des séquelles douloureuses après une opération chirurgicale.
  • - C’est un enjeu économique et social car la douleur chronique, en particulier post-chirurgicale, induit une forte consommation de soins ainsi qu’un important absentéisme professionnel.
  • - C’est enfin un enjeu moral car la douleur est aussi synonyme de souffrance, qu’elle soit psychique, sociale, et existentielle : près d’un patient douloureux sur trois estime que la douleur est parfois tellement forte qu’il ressent l’envie de mourir."
Livre blanc de la douleur 2017