Connexion
7 501 Livres Blancs | | |

Facultés de médecine et interdisciplinarité dans l'université généraliste

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"On ne peut traiter de la place des Facultés de Médecine, d’Odontologie et maintenant de Pharmacie au sein de l’Université sans prendre en compte l’intégration de ces Facultés de Santé dans les Centres hospitaliers et universitaires.

Il suffit de rappeler la déshérence de l’enseignement et de la recherche médicale quand ils étaient repliés au sein de l’Université. De la même manière, il suffit de rappeler la déshérence du système hospitalier public français quand il était totalement coupé de la recherche et de l’enseignement de la médecine.

C’est pour avoir compris cela, c’est pour avoir écouté une poignée résolue de professeurs d’Université Médecins et notamment Robert Debré, Marcel Legrain et Jean Dausset, que des hommes politiques, comme Pierre Mendès-France, le Général de Gaulle et Michel Debré, ont permis, par l’ordonnance de 1958, de sauver la médecine française en créant le concept même de Centres hospitaliers et universitaires qui instituait le temps plein hospitalier et la triple mission d’enseignement, de recherche et de soins en liant par convention une Faculté de Médecine et un Centre Hospitalier Régional, prenant ensemble le nom de CH et U."