Connexion
8 405 Livres Blancs | | |

IA durable et résilience : accélérer la sortie de crise

L'IA pour bâtir un monde durable ? C'est la question que se pose Axionable dans ce livre blanc.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Deux tendances majeures se dégagent dans les entreprises: d’un côté, l’arrivée de l’intelligence artificielle, tout à la fois porteuse de craintes et d’espoir; de l’autre, la vague de la responsabilité sociale et environnementale. À ce titre, la crise du Covid-19 illustre la nécessité d’accélérer la transition vers des modèles plus résilients et plus durables, et de dépasser l’opposition datée entre rentabilité financière et responsabilité, en considérant le développement durable non pas comme une contrainte, mais comme une opportunité de création d’avantages compétitifs et de valeur durable.

L’intelligence artificielle n’est pas nativement responsable ou à finalité durable. Elle est un moyen, un formidable accélérateur pour concrétiser cette transformation, pourvue qu’elle soit conçue et utilisée dans un esprit de performance et de responsabilité.

(...) La notion de responsabilité sociale (ou sociétale) des entreprises, apparue dans les années 1960, s’est d’abord développée suite aux lignes directrices de l’OCDE à l’attention des multinationales et aux déclarations de l’OIT dans les années 70. Après la publication du Rapport Brundtland en 1987, les entreprises ont commencé à se saisir du sujet; mais c’est surtout à partir des années 2000 que l’Europe, et en particulier la France, ont imposé un cadre réglementaire précis et exigeant aux grandes entreprises, symbolisé notamment par l’obligation de reporting extra-financier.

Cependant, la prise en compte des enjeux RSE se heurte encore régulièrement aux contraintes économiques: trop souvent, performance durable et économique des entreprises sont opposées. Dans les années 2010, Michael Porter et Mark Kramer, professeurs à Harvard, ont formalisé la notion de « création de valeur partagée» (CSV: creating shared value, en anglais). Sur la base de plus de 500 cas concrets, ils ont illustré que la compétitivité économique et l’impact positif à partir de critères de développement durable (environnementaux, sociaux et sociétaux) peuvent aller de pair. L’intégration de défis sociétaux ou environnementaux, en se concentrant sur les enjeux les plus matériels au cœur de la stratégie business des entreprises, se révèle même être un vecteur de différenciation et de création de valeur durable. Parmi nos champions Français, Schneider Electric fait figure de pionnier au sein des entreprises, illustrant la mise en œuvre d’une démarche CSV: doté dès 2008 d’un siège social à la pointe de la performance énergétique, Schneider est un des leaders mondiaux des solutions d’efficacité énergétique. Preuve de ce succès, les performances du groupe en 2019 combinent un chiffre d’affaire en hausse de 5,6 % avec une réduction des émissions de CO2 obtenue chez ses clients grâce à ses solutions de près de 89 Mtonnes (plus de 25 % des émissions annuelles de CO2 françaises). Pour Danone, dirigé par l’emblématique Emmanuel Faber, le groupe, via le lancement de la joint-venture avec l’ONG Grameen au Bangladesh, a contribué à améliorer la santé des enfants tout en adressant un nouveau marché de façon innovante - marché dit de Base of Pyramid, car centré sur des consommateurs à faible revenu. Celui des produits laitiers, par exemple, n'était pas adressé jusqu'à lors, car concernait les habitudes et le pouvoir d'achat de pays plus développés."

IA durable et résilience : accélérer la sortie de crise