Connexion
8 715 Livres Blancs | | 1 104 |

Les opérations financières post-covid à l'aube d'une transformation

La nouvelle vision des opérations financières avec cette période de crise sanitaire.

  • EditeurB-Harmonist
  • Version PDF - 23 pages - 2020 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Si les opérations financières sont indispensables à la vie économique des entreprises, la façon de les réaliser avant le Covid faisait l’objet de déséquilibres, et présentait toutes les caractéristiques d’un système en surchauffe.

Cette euphorie était portée par une conjonction de 4 éléments :

  • § des liquidités très abondantes dopées par des levées de fonds historiques en « private equity » et des marchés boursiers en hausse;
  • § des taux bas favorisant des effets de levier élevés;
  • § une dynamique de croissance des résultats d’entreprise portés par la conjoncture mondiale;
  • § une compétition très forte entre acquéreurs industriels et financiers.

Plus généralement, on observait une prévalence de l’analyse financière sur tout autre critère au détriment du sens, de l’humain, de l’environnement, et du respect des parties prenantes.

Le fait que environ 2/3 des opérations M&A ne soient pas créatrices de valeur pour les actionnaires montre les limites d’une telle approche… Cette destruction de valeur s’explique principalement par les incompatibilités culturelles qui se font jour, le départ de personnes clés, le défaut de synergies par rapport aux espérances initiales et donc l’échec de l’intégration.

Les dégâts peuvent être considérables et nuisent à l’image de l’entreprise et du capitalisme. Il suffit de se remémorer, le mariage tumultueux entre Essilor et Luxottica avec un conflit de gouvernance étalé sur la place publique alors qu’Essilor était un exemple d’histoire de croissance par acquisitions, ou encore la fusion Lafarge/Holcim au cours de laquelle la destruction de valeur est coulée dans le beton."