Connexion
7 711 Livres Blancs | | |

Protéger l'infrastructure virtuelle sans affecter les performances

Ce document a pour objectif d’explorer certains des défis spécifiques à la sécurité de la virtualisation, de fournir les résultats de plusieurs tests de performances réalisés par Bitdefender et d’offrir un aperçu de la solution Bitdefender GravityZone Security for Virtual Environments (SVE).

  • EditeurBitdefender
  • Version PDF - 7 pages - 2015 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La virtualisation présente de nombreux avantages, mais pose également des problèmes de performances quand on parle de sécurité. Cela suscite les questions suivantes : la sécurité de la virtualisation est-elle contre-productive ?

Les solutions de sécurité disponibles actuellement ont-elles un impact sur certains des avantages apportés par la virtualisation ?

Créent-elles des goulets d’étranglement et des problèmes supplémentaires dans les environnements virtualisés par rapport aux environnements de serveurs physiques ?

Ce document a pour objectif d’explorer certains des défis spécifiques à la sécurité de la virtualisation, de fournir les résultats de plusieurs tests de performances réalisés par Bitdefender et d’offrir un aperçu de la solution Bitdefender GravityZone Security for Virtual Environments (SVE).

Les solutions antimalwares avec agent, installées sur des machines virtuelles, pourraient ne pas être à jour en raison de l’inactivité d’une machine virtuelle hors ligne.

Lorsque la machine virtuelle est redémarrée, la solution de sécurité doit se mettre à jour en téléchargeant ses dernières signatures antivirus et de moteurs, ainsi que les dernières mises à jour logicielles.

Ce simple processus peut prendre entre 5 et 12 secondes, ce qui crée une opportunité pour les malwares. Une alternative aux solutions antimalwares traditionnelles consiste à exploiter les solutions de sécurité intégrées à VMware Endpoint Security pour proposer une solution sans agent.

L’approche sans agent réduit les problèmes de latence (boot latency) au démarrage et de protection antivirus non à jour. Cette approche présente toutefois des limites (...)"

Protéger l'infrastructure virtuelle sans affecter les performances