Connexion
7 566 Livres Blancs | | |

Migration des solutions EDI/B2B vers le SaaS : Retour d'expérience des entreprises

Ce livre blanc fait un retour d'expériences de plusieurs dizaines d'entreprises qui ont entrepris l'étape de migrer vers une solution SaaS (Software as a Service) pour l'EDI & le B2B.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"L’enquête Best Practices a été réalisée en ligne (...) avec un questionnaire auto-administré auprès d’entreprises ayant opéré la migration d’une plate-forme EDI vers le SaaS. 72 grandes entreprises industrielles et de services ont répondu dont Aldes, Auchan, Bonduelle, Caisse des Dépôts, Canon, Crédit Foncier, Galian, Michelin, Ministère de la Défense, Natixis, Orange, Orfea, Radiall, Scor, Sercel, Solvay, Speig, Université de Nantes, Volvo

En termes de profils, la moitié des répondants occupent des fonctions de directions de systèmes d’information. Parmi les fonctions des autres répondants, on trouve des chefs de projets, des contrôleurs de gestion, des responsables de maîtrise d’ouvrage, d’applications, d’échanges de données, de la sécurité.

  • Les principales idées à retenir
  • • Les migrations sont justifiées, le plus souvent, par la recherche d’agilité, d’amélioration de la qualité des données échangées et de satisfaction des besoins métiers.
  • • Les temps de migration sont variables selon les entreprises, mais souvent inférieurs à douze mois.
  • Les DSI sont en première ligne pour initier les projets.
  • Le ROI est positif, mais reste difficile à estimer.
  • • Les objectifs fixés avant la migration sont atteints.
  • • Les bénéfices se mesurent dans divers domaines : niveaux de SLA, agilité, support des montées en charge, sécurité des données, réduction des coûts…
  • • La réduction des coûts par rapport à une architecture interne est largement au rendez-vous.
  • • L’engagement insuffisant des métiers, l’intégration avec le SI existant et le manque de compétences internes constituent les principales contraintes.
  •  
  • Des migrations justifiées par la recherche d’agilité, d’amélioration de la qualité des données et la satisfaction des métiers
  • Les entreprises interrogées étaient déjà équipées de solutions d’échanges B2B/EDI (traducteur EDI, station ou serveur EDI, gateway B2B…). Leur volonté de faire évoluer ces solutions vers le mode SaaS répond à des motivations de plusieurs natures :
  •  
  • technologique (s’adapter à l’état de l’art, gérer la complexité…),
  • organisationnelle (gagner en agilité, intégrer d’autres entités…),
  • règlementaire (respecter de nouvelles contraintes, faciliter les audits…),
  • métiers (mieux satisfaire les besoins et plusrapidement…),
  • économique (réduire les coûts, gagner en prédictibilité budgétaire…),
  • stratégique (externaliser une fonction, créer plus de valeur…).

L’enquête met en exergue trois motivations privilégiées par les entreprises et résumées en trois mots : métier, qualité et agilité. Satisfaire des besoins métiers fortement évolutifs C’est d’abord la volonté de mieux satisfaire les besoins métiers qui apparaît comme la première motivation pour deux tiers des entreprises.

Ces besoins métiers sont, par définition, évolutifs et le mode traditionnel de mise en œuvre d’un projet On Premise est, aujourd’hui, beaucoup plus difficile à justifier. En effet, dans la mesure où les pressions concurrentielles se renforcent, les métiers ne peuvent plus attendre trop longtemps avant de bénéficier d’une nouvelle solution ou d’une évolution de la solution avec des fonctionnalités étendues. Dans ce contexte, le mode SaaS constitue une alternative qui se justifie par la rapidité de mise en œuvre et, bien sûr, le coût.

De plus, en s’appuyant sur une solution EDI SaaS « up-to-date » en termes de capacités techniques et fonctionnelles, les entreprises répondent plus facilement aux demandes hétérogènes de leurs clients.

  • Un impératif de qualité des échanges avec les partenaires
  • La seconde motivation qui ressort de l’enquête concerne les aspects qualitatifs, cités par 64 % des entreprises. Ce besoin est justifié à la fois par l’intensification des échanges avec les partenaires et par l’élargissement de leur écosystème. Le mode Saas facilite l’intégration de nouveaux partenaires et la montée en charge des volumes.

La qualité des échanges fait aussi référence à la qualité des données échangées qui est essentielle pour une bonne automatisation des traitements. La recherche de solutions plus agiles Outre la meilleure satisfaction des besoins métiers et la recherche d’une amélioration de la qualité des échanges, la troisième motivation qui émerge pour migrer vers le mode SaaS concerne l’agilité. Cette raison a été citée par six entreprises sur dix.

Le passage au mode SaaS permet d’utiliser facilement de nouvelles fonctionnalités, de répondre à des besoins métiers et de dimensionner les solutions selon les variations de volumes. L’agilité se mesure aussi sur l’organisation des services EDI des entreprises.

A l’échelle d’une entreprise, il est difficile de disposer d’une ressource compétente pouvant assurer toutes les mises en œuvre des projets, d’autant que les demandes ne sont pas linéaires dans le temps. Les prestations de services proposées par les opérateurs SaaS permettent de garantir des temps de mise en œuvre identiques toute l’année."

Migration des solutions EDI/B2B vers le SaaS : Retour d'expérience des entreprises