Connexion
7 830 Livres Blancs | | |

Pourquoi il ne faut pas avoir peur de l’Intelligence Artificielle

L’IA d’hier et de demain : histoire d’une idylle entre l’homme et la machine. Avec ce livre blanc signé Deloitte vous en apprendrez plus sur l'intelligence artificielle et ses enjeux.

  • EditeurDeloitte
  • Version PDF - 23 pages - 2017 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Plus qu’un mythe l’intelligence artificielle est aujourd’hui au cœur de notre quotidien, elle s’empare de nos villes, de nos maisons, de nos voitures et aujourd’hui et demain de nos emplois. Elle déchaine les passions, attise les haines et pour certains, annonce même la fin de l’espèce humaine. Pour autant, faut-il avoir peur des machines ? L’intelligence artificielle d’hier et de demain : histoire d’une idylle entre l’homme et la machine.

Bien que l’intelligence artificielle (IA) ait connu des périodes plus ou moins fastes en 60 ans d’existence, il y a fort à parier que son développement actuel soit à la fois durable et propice. Ce qui semblait être de la science-fiction il y a encore 10 ans, devient aujourd’hui une réalité scientifique qui se développe à un rythme exponentiel. Le renouveau actuel de l’IA remonte à 2011 avec le triomphe médiatique du superordinateur d’IBM, Watson, sur les champions du célèbre jeu de la télé américaine, « Jeopardy! », Ken Jennings et Brad Rutter. Cette prouesse a rapidement été suivie par une succession d’innovations fructueuses notamment autour de la technique d’apprentissage de la machine connue sous le nom « deep learning ».

“Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie.“ - Troisième loi d’Arthur C. Clarke

Les algorithmes informatiques battent maintenant les humains à des jeux d’adresse ou des jeux vidéo sans instruction préalable, créent des peintures originales en 3D, effectuent de la reconnaissance faciale, établissent des recettes de cuisine, des diagnostics médicaux, du conseil financier et conduisent des véhicules...

Tout cela concourt à faire naître une incertitude considérable concernant notre future relation avec les machines, avec des craintes liées au chômage de masse et au destin de l’humanité. A ce sujet, Elon Musk a décrit l’IA comme « notre plus grande menace existentielle ». Stephen Hawking a même averti que « le développement de l’intelligence artificielle forte pourrait conduire à la fin de la race humaine ». Dans son livre largement discuté, Superintelligence, le philosophe Nick Bostrom a décrit la possibilité d’une sorte de « singularité » technologique à partir de laquelle les capacités cognitives générales des ordinateurs dépasseraient celles des humains.

De ces débats émerge souvent l’idée, la crainte que les machines pourraient bientôt être en mesure de dépasser l’homme. Néanmoins, malgré une croissance rapide continue de la puissance de calcul et des percées de l’IA, cette hypothèse est loin d’être évidente. Le véritable débat est tout autre : c’est celui de la complémentarité entre l’intelligence humaine et la machine. L’IA a fait un retour spectaculaire au cours des cinq dernières années. Nous pensons qu’un autre concept, au moins aussi important, devrait également faire son grand retour : l’intelligence augmentée dont l’objectif n’est pas de construire des machines qui pensent comme les humains, mais de concevoir des machines qui aident les humains à mieux penser."

Pourquoi il ne faut pas avoir peur de l’Intelligence Artificielle