Connexion
7 441 Livres Blancs | | |

La communication financière à l'ère digitale

Ce document est une tentative de cerner des éléments de changement et d’impact du numérique sur la communication financière.

  • EditeurJIN
  • Version PDF - 47 pages - 2018 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"«Un investissement dans le savoir paye le meilleur intérêt », tel un clin d’oeil, voici le premier savoir que nous tenterons d’apporter à ceux qui pensent la communication financière dans nos entreprises, en France, comme à l’étranger. Vingt minutes de lecture pour comprendre les principales mutations qui se déroulent actuellement dans un domaine aussi sensible que la relation avec ses investisseurs.

Lentement mais sûrement, la communication financière est en train de muter sous l’effet des médias sociaux, de l’émergence des forums, des sites spécialisés et des applications mobiles qui rythment notre quotidien. Plus généralement, nous obéissons au règne de l’immédiateté de l’information, jusque dans nos conversations. En une fraction de seconde, une entreprise peut subir des variations de cours impressionnantes, initiées par des informations publiées sur les réseaux sociaux ou des conversations nées sur des forums en ligne.

Cela pose la question de l’origine de l’information et de leur vérification, mais aussi du « storytelling » digital des entreprises à propos de leurs résultats. Les opérations traditionnelles de marché, de M&A, l’exercice de publication des comptes, voient leur communication au moins impactée si ce n’est transformée par le numérique. C’est un nouveau rapport avec l’investisseur et l’actionnaire qui s’annonce, qu’il s’agisse d’un dialogue apaisé et ouvert ou d’une contestation directe, comme l’illustrent la montée en puissance du « shareholder activism » ou des hedges-funds offensifs, amateurs de vente à découvert. Dans ces nouveaux rapports de force financier, la diffusion d’informations digitales est clé.

Tous les ingrédients sont réunis pour changer la donne d’une communication très institutionnelle des entreprises, parfois trop corsetée, qui ne permet pas une conversation suffisante avec l’actionnaire et les marchés dans un contexte de grande transparence.

L’avenir sera incontestablement plus volatil, plus ouvert, mais aussi plus transparent et, gageons-le, dans l’intérêt de l’actionnaire comme des entreprises qui sauront maîtriser cette nouvelle dimension de leur investissement et de leur communication.

Ce document est une première tentative de cerner des éléments de changement et d’impact du numérique sur la communication financière."

La communication financière à l'ère digitale