Connexion
7 820 Livres Blancs | | |

8 repères pour bien choisir la couverture de son bâtiment d'élevage

La conception de la couverture des bâtiments agricoles, ses dimensions, le choix des matériaux et des accessoires influent sur l’ambiance intérieure et donc sur les performances du troupeau. Mais pas seulement. En prendre soin, c’est aussi opter pour un bien-être accru des animaux et un confort de travail optimisé pour l’exploitant.

  • EditeurWeb-Agri
  • Version PDF - 10 pages - 2018 - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"1 - Des toitures multifonctions

La couverture est l’un des composants essentiels d’un bâtiment agricole. Qu’il s’agisse d’un hangar servant à stocker du matériel ou du fourrage, d’une stabulation pour bovins, d’une nurserie pour les veaux, d’une bergerie, d’une chèvrerie ou d’un local d’élevage hors-sol, son rôle va au-delà de la simple protection contre la pluie. Le choix de matériaux durables et de qualité assure la pérennité de l’installation et garantit aussi ses performances. C’est particulièrement vrai dans le secteur des ruminants, puisque la couverture joue un rôle crucial dans la régulation de l’ambiance à l’intérieur du bâtiment. En hiver, les ouvertures situées au niveau du faitage évacuent une grande partie de l’humidité produite par les animaux. Cette ventilation naturelle performante est indispensable pour éviter les problèmes sanitaires.

À ce problème d’évacuation de l’humidité et de l’air vicié, vient s’ajouter celui de la chaleur en été, notamment en production laitière. Dans un bâtiment d’élevage, mais aussi sous un hangar de stockage, des solutions existent pour protéger les animaux d’un stress thermique estival, tout en favorisant l’entrée de lumière naturelle bénéfique pour le troupeau comme pour l’exploitant.

2 - Qualité et durabilité des matériaux pour un bon retour sur investissement

Sur les bâtiments agricoles, deux types de matériaux sont employés : les plaques de fibres-ciment ou les tôles métalliques de type bac acier. Les deux existent en version classique non isolée ou avec un doublage d’isolant intégré directement sur la face inférieure.

Le bac acier simple est disponible en tôles de grande longueur assez facile à poser. Plusieurs coloris existent selon les marques. Les tôles sont protégées de la corrosion par galvanisation ou peinture. Leur durée de vie varie selon la qualité de cette protection et l’agressivité de l’environnement. Cependant, ce type de tôles n’est pas adapté aux bâtiments abritant des animaux ou pour le stockage de certains produits sensibles à l’humidité. Même pour la réalisation d’un atelier, l’exploitant doit s’interroger sur la pertinence d’utiliser un bac acier. En effet, ces tôles transmettent facilement le froid et la chaleur. Cela les rend très sensibles à la condensation quand il existe une différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. L’humidité finit par retomber au sol et cette atmosphère nocive est source de problème respiratoire pour les animaux. L’humidité est aussi propice au développement de moisissures au niveau de la charpente et des murs. Pour réduire ce phénomène, les fabricants proposent des revêtements absorbants ou feutres anti-condensation, à poser sous la charpente ou collés directement sous les tôles."

8 repères pour bien choisir la couverture de son bâtiment d'élevage