Connexion
6 190 Livres Blancs | | |

Idée d'entreprise - Comment protéger et communiquer sur une idée sans se la faire voler ?

Vous avez une idée d'entreprise ? Vous souhaitez communiquer à ce propos sans crainte ? Ce livre blanc est fait pour vous.

  • EditeurFilecys
  • Version PDF - 22 pages - Français

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"Le célèbre professeur de l’Université Paris X, Henri Desbois a dit : « Les idées, comme telles, échappent à toute appropriation, car, par nature, elles sont destinées à la libre circulation… Sinon, le développement de la culture se heurterait à des obstacles, qui entraveraient ou arrêteraient le progrès des communautés humaines dans l’ordre intellectuel. »

 La jurisprudence dès 1928 vient d’ailleurs renforcer ce principe : « L’idée demeure éternellement libre et ne peut devenir l’objet d’une protection privative ».

Protéger l’idée confèrerait à l’auteur, non pas un monopole d’exploitation sur son œuvre, mais sur un genre, et interdirait toute application de son idée à de nouvelles formes d’expression, en contradiction avec la philosophie du droit d’auteur. Pourtant, sans idée, il n’y a pas d’invention, pas d’œuvre. L’idée est l’essence même de la création.

Et si l’idée n’est pas protégeable, son exécution l’est. Les nouveaux outils du numérique apportent d’ailleurs de la simplicité dans le processus de protection. Dans ce livre blanc, découvrez comment protéger et communiquer sur une idée sans se la faire voler.

Vous souhaitez  devenir un entrepreneur,  créer votre entreprise et créer votre startup ? Oui, mais voilà, vous n’avez AUCUNE idée ! Pas de panique, il existe plusieurs façons de trouver une idée d’entreprise, alors voici quelques conseils pour vous aider à trouver de l’inspiration pour votre projet de création d’entreprises !

  • Faites confiance à votre « expertise »
  • Pour qu’une idée rencontre le succès, il faut qu’elle trouve son marché. Les meilleures idées sont celles qui répondent à un vrai problème.

Identifiez les solutions qui pourraient être apportées à vos propres problèmes, à ceux de vos amis ou de vos clients. Pour cela, faites confiance à votre expertise.

La startup Teads, revendue 285 millions d’euros au groupe Altice, a été créée parce que ses fondateurs qui étaient éditeurs de contenus en ligne avaient trouvé un moyen de monétiser via de la vidéo publicitaire les téléchargements pourtant gratuits.

Plutôt que de continuer sur leurs aventures respectives, ils ont décidé d’unir leurs expertises et de proposer leur brique technologique à tous les éditeurs de contenus en ligne (Presse, streaming, vidéo…).

Ensuite, travaillez chaque opportunité en n’ayant pas peur de vous éloigner de votre idée d’origine pour mieux coller à vos compétences et à votre marché.

L’analyse du marché permet de voir si votre idée existe déjà et d’analyser les acteurs déjà en place. Une erreur fréquente est d’abandonner votre idée si vous avez identifié plusieurs acteurs qui proposent un business similaire. Votre expertise fera la différence.

  • Copycat, recopier une idée qui cartonne à l’étranger
  • Inspirez-vous d’un concept à succès étranger. Cependant, bien que cette idée soit un carton dans d’autres pays, il ne rencontrera peut-être pas le même succès en France.

Assurezvous donc que ce projet s’adapte bien sur votre marché et que les consommateurs francophones soient prêts à utiliser ce produit/service. L’idéal est d’apporter également une valeur ajoutée à ce concept et ne pas se contenter d’un simple copiercoller.

En France, « on n’a pas de pétrole, mais on a des idées » et quand on n’a pas d’idées on s’inspire des autres. C’est notamment le cas de Jimmy Fairly. Cette startup toulousaine qui révolutionne l’optique, notamment avec son modèle du « Buy One Give One » (BOGO) inspiré par l’américain Toms Shoes et surtout par le modèle de Warby Parker qui vend aussi des lunettes.

La startup qui a déjà 20 points de vente en France continue son expansion. MyMajorCompany, célèbre plateforme de crowdfunding musicale fondée par le fils de Jean-Jacques Goldman, s’est plus qu’inspiré de l’allemand Sellaband.

Imaginez que sans ce copycat vous n’auriez jamais connu Grégoire et son « Toi + moi + eux… ». Pas forcément le meilleur argument en faveur des copycats. Meetic aussi a eu sa source d’inspiration : L’américain Match.

De même Viadeo s’est inspiré de Linkedin. Les exemples abondent. La copie n’effraie pas les investisseurs et peut même aboutir au rachat de la copie par le copié.

En Allemagne, les frères Samwer ont fait du copycat leur commerce et ont même créé le « Rocket Internet Accelerator » qui permet de lancer un copycat en moins de 3 mois. Dès 1999, ils copient Ebay avec Alando et revendent ce dernier pour 53 millions à … Ebay. Ils refont le coup de force avec CityDeal, copie au pixel près de Groupon, vendu près de 100 millions à Groupon.

Idée d'entreprise - Comment protéger et communiquer sur une idée sans se la faire voler ?