Connexion
7 496 Livres Blancs | | |

L'avenir des carburants alternatifs

Quel avenir pour les carburants alternatifs ? ALD Automotive & Frost et Sullivan analyse la situation pour nous livrer ce rapport.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La pollution atmosphérique est une préoccupation de plus en plus marquée dans tous les pays, et notamment la mauvaise qualité de l’air et ses répercussions néfastes sur la qualité de vie.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 7 millions de morts prématurées – soit un décès sur huit – sont imputables chaque année à la mauvaise qualité de l’air. C’est aujourd’hui l’un des premiers risques environnementaux pour la santé.

Responsable de 20 à 30 % des émissions polluantes, le transport routier est un facteur majeur de ce problème et de ses répercussions sur la santé publique.

Un rapport de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) a estimé que 8 à 12 % de la population européenne est exposée à des taux de dioxyde d’azote (NO2) supérieurs au seuil de 40 µg/m3 recommandé par l’OMS. On estime que les véhicules diesel produisent 80 % des émissions d’oxydes d’azote (NOx) liées au transport.

En ville, les expositions au NO2 peuvent avoir des conséquences catastrophiques et auraient contribué à 75 000 décès prématurés sur le continent européen en 2012.

À la mi-mars 2015, un nuage de pollution dense recouvrait des villes au Royaume-Uni, en France, en Espagne, en Italie, en Pologne et en Lituanie. Les gouvernements européens réagissent de manière proactive, réformant les normes en matière d’émissions polluantes et adoptant des mesures en faveur du développement durable.

La tendance à l’adoption de technologies plus propres s’est intensifiée à la suite du récent scandale à propos des émissions polluantes des véhicules Volkswagen. En septembre 2015, le truquage des contrôles d’émissions de NOx par le constructeur éclatait au grand jour. Plus de 11 millions de véhicules dans le monde étaient concernés, un scandale qui a mis en évidence des lacunes dans la réglementation des contrôles.

Le protocole de test actuel NEDC (New European Driving Cycle) ne reflète pas de manière exacte les conditions en utilisation réelle et la plupart des véhicules diesel polluent nécessairement plus que ce que l’on pensait."

L'avenir des carburants alternatifs