Connexion
9 106 Livres Blancs | | 1 339 |

Génie des procédés et transition écologique

Dans un contexte environnemental et écologique de plus en plus tendu, l'industrie mondiale doit améliorer son bilan carbone. L'industrie française est bien sûr dans le même cas de figure. Le bilan carbone industriel peut être découpé en plusieurs blocs : transport, production, rejets, bâtiments... et bien sûr les procédés.

Obtenir le livre blanc

 

Introduction ou extrait du livre blanc

"La France s’est engagée via des accords nationaux et internationaux à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Le secteur industriel constitue en cela une source importante d’amélioration potentielle, puisque ce dernier est très transversal. Transports, bâtiment, procédés… C’est sur ce dernier point que les actions à mener sont les plus spécifiques. Tour d’horizon.

Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux procédés industriels ? C’est une question que se posent les ingénieurs depuis longtemps. D’après l’Ademe, les procédés constituent des «opérations unitaires permettant de réaliser la production industrielle».

Ces opérations unitaires sont très nombreuses. Elles peuvent être assez homogènes au sein d’un même secteur mais diffèrent du tout au tout d’un secteur à l’autre. Toujours d’après l’Ademe, 66 % de l’énergie consommée par l’industrie concerne les procédés. La marge de manoeuvre est donc conséquente.

Quelles sont les variables ?

La quantité d’unités à produire ainsi que l’énergie dépensée pour produire une unité sont les deux facteurs qui permettent d’évaluer l’impact énergétique d’un procédé industriel."

Génie des procédés et transition écologique