Connexion
6 190 Livres Blancs | | |
> Accueil / Dossiers / Créer son entreprise en 2018 : ce qu'il faut savoir

Créer son entreprise en 2018 : ce qu'il faut savoir


Vous rêvez un jour de créer votre propre entreprise ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas seul : près d'un français actif sur deux (45%), soit plus de 13 millions de la population, a la même envie. Un chiffre tout bonnement remarquable qui ne fait que renforcer notre conviction chez leslivresblancs.fr que le dossier thématique que nous vous proposons aujourd'hui pourrait vous être d'une grande utilité. Etudes de marchés, statuts juridiques, auto-entrepreneurs, start-up... Nous allons tenter de déchiffrer pour vous tout ce qui concerne la création d'entreprise en France.


Définition

Bien que vous en rêviez, vous ne savez pas par où commencer. Peut-être que vous n'avez pas d'idées, ou que les formalités administratives vous rendent frileux. Vous ne vous sentez peut-être pas à la hauteur de devenir patron de votre propre projet, ou vous manquez de volonté et de discipline. Bref, les raisons qui vous empêchent de vous lancer dans un projet de création d'entreprise sont multiples et variées.

C'est pourquoi nous vous proposons de découvrir ci-dessous les 4 étapes indispensables à respecter dans la création d'entreprise ! N'ayez crainte, car comme à notre habitude nous avons cherché à simplifier au maximum afin de garder ce processus accessible au plus grand nombre (et afin de vous donner une bonne raison de découvrir les multiples livres blancs que nous avons sélectionnés pour vous en bas de page) !

  •  
  • 1. L'IDÉE : LE DÉCLENCHEUR

Sans idée, vous n'irez pas loin. L'idée est ce qui donnera naissance à la réflexion de vouloir créer sa propre entreprise dans la plupart des cas. Vous vous dites peut-être : "Mais comment faire ? Toutes les idées sont déjà prises...". Dans ce cas, vous avez tort.

Juste parce que l'idée que vous avez n'est pas l'idée du siècle qui va révolutionner le monde et faire de vous un milliardaire ne veut pas dire qu'il ne vaut la peine d'être testé. Il est d'ailleurs recommandé de se faire à l'idée dès le début que dans 99% des cas, vous n'atteindrez jamais ce but, autrement le monde serait fait de milliardaires et non des gens comme vous et nous.

Bref, avec cette idée, vous allez pouvoir définir votre projet. Est-ce un produit ou un service ? Est-ce qu'il existe déjà sur le marché ? Quel(s) secteur(s) affectera-t-il ?

  •  
  • 2. LE BUSINESS PLAN : QUEL PLAN D'ATTAQUE ?

Vous avez désormais une idée précise de votre projet ; il est temps de vous lancer dans votre business plan. Un business plan (plan d'affaires en français) permet de mettre noir sur blanc vos idées et définit plus en détail votre projet en compilant un dossier avec plusieurs éléments essentiels.

Premier élément dans la liste, l'étude du marché. Il est possible que vous ayez déjà fait quelques recherches à ce propos dans l'étape précédente ; il est désormais temps de formaliser tout ça avec une étude approfondie de l'environnement dans lequel vous allez vous retrouver avec votre entreprise. Après tout, ce ne serait pas très avisé de vous lancer dans un projet sans connaître de fond en comble l'écosystème pertinent. Qui seront vos concurrents ? Quelles sont les perspectives du marché ? Les prix actuels ? Quelles sont les attentes de vos clients potentiels ? Mettez tout en oeuvre dans cette étude de marché, car elle sera cruciale pour le prochain élément de votre business plan : la stratégie commerciale.

La stratégie commerciale est vitale à la pérennité de votre future entreprise. Il faut être en mesure de définir en amont sa clientèle, le(s) prix, son positionnement géographique, sa distribution, ses fournisseurs si nécessaire...

Enfin, vous aurez également besoin d'un élément que certains ont tendance à oublier : le Prévisionnel financier. Sans vous donner les détails particulièrement complexes de la finance, il vous faudra préparer en amont une simulation financière des 3 premières années de votre activité professionnelle. Ce prévisionnel vous permettra d'avoir une idée plus ou moins précise de l'évolution de votre projet, et vous permettra également de convaincre des investisseurs potentiels de la viabilité de votre projet.

  •  
  • 3. CHOISIR SON STATUT JURIDIQUE : SAS, SARL, SASU...

Choisir son statut juridique peut parfois relever du parcours du combattant tant il y a de termes à retenir : auto-entrepreneur, EI, EIRL, EURL, SNC, SCS, SCA, SA, SARL, SEL, SELARL, SCP, SAS, SASU... Sachez que parmi tout ce chaos il existe une certaine logique, principalement liée au capital d'une entreprise et à la responsabilité de dette de la (les) personne(s) en charge de l'entreprise.

Nous sommes loin d'être des experts juridiques, et nous n'allons pas tenter de vous expliquer la différence entre chacune d'entre elles. Nous vous recommandons par ailleurs de vous référer au livre blanc particulièrement complet des éditions Francis Lefebvre qui comporte plusieurs tableaux définissant en détail les statuts juridiques.

  •  
  • 4. LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

Certains pensent que la démarche administrative peut être longue pour la création d'une entreprise, ou ne veulent simplement pas avoir affaire à une supposée obstination bureaucratique parce que tel ou tel document n'est pas paraphé et signé au bon endroit.

Pourtant, si l'on prépare bien son dossier le processus administratif peut être rapidement bouclé, et vous pouvez rapidement déclarer votre activité et obtenir votre immatriculation. A savoir, il faut se déclarer à la chambre concernée par votre activité. Avant de commencer à paniquer et à vous demander laquelle, pas d'inquiétudes : une seule adresse compte, et c'est celle du Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Ce guichet unique permet aux créateurs d'entreprise de facilement déclarer leur activité et obtenir leur immatriculation.

  •  
  • LES RISQUES DE LA CRÉATION D'ENTREPRISE

Comme pour tout projet, créer une entreprise comporte des risques : dettes à rembourser, produit inadapté au marché, salariés insatisfaits... La liste est longue, et décourage de nombreuses personnes qui pourraient autrement être tentées de monter une entreprise. Toutefois, il existe quelques méthodes pour passer outre, dont notamment le portage salarial.

Pour simplifier, le portage salarial permet au professionnel d'exercer son activité indépendante tout en bénéficiant du statut de salarié au sein d'une entreprise. Nous vous recommandons le livre blanc de 2i Portage pour en savoir plus à propos de ce statut un peu particulier.


Quelques chiffres

Nous vous le disions en tête de ce dossier : 45% des Français sont favorables à l'idée de créer leur propre entreprise. Ce chiffre, tiré d'une étude approfondie de la BNP Paribas et OpinionWay en 2017, n'est pas le seul à être d'un quelconque intérêt. Nous avons compilé pour vous certains des chiffres les plus intéressants ci-dessous sur tout ce qui concerne la création d'entreprise :

- En 2017, 591 000 entreprises ont vu le jour. En comparaison, 554 000 ont été créées en 2016 (Insee).

- 60% des Français estiment qu'il est plus facile de monter une entreprise aujourd'hui qu'auparavant, notamment lorsqu'on est jeune (BNP Paribas / OpinionWay).

- 22% des Français estiment que créer leur propre entreprise permet une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée (BNP Paribas / OpinionWay).


Les principaux acteurs à suivre

Pour ceux d'entre vous qui suivent de près, vous aurez sûrement noté que nous n'avons pas abordé le sujet de la finance outre quelques mentions d'investisseurs. Parlons-en, justement, de ces acteurs essentiels à la création d'entreprise.

Comme vous le savez sûrement, il existe plusieurs formes de financement pour les entrepreneurs. Loin d'être exhaustif, vous trouverez ci-dessous une liste de certains moyens de financement pour votre projet qui vous permettra (on espère) d'avoir quelques pistes à examiner.

Les Business Angels > Un ange des affaires, très littéralement ; ce sont des investisseurs individuels qui donnent souvent de leur propre argent pour investir dans une entreprise (souvent des start-up) en phase d'amorçage.

Banques et autres instituts financiers > Un choix très souvent évident pour l'entrepreneur. Attention, toutefois, car votre pitch devra être particulièrement bien rôdé et votre prévisionnel devra être en béton.

Crowdfunding (ou crowdequity) > Pour ceux qui ne connaissent pas le crowdfunding, nous vous proposons de découvrir notre dossier dédié. Les mêmes principes s'appliquent, mais dans un contexte d'investissement pour une entreprise.

Aides et subventions > Qu'elles soient régionales, nationales, issues de grandes entreprises ou de fondations, il existe de nombreuses aides et subventions destinées aux créateurs d'entreprise. 


Les livres blancs à consulter


Le guide juridique pour créer sa SCI

Livre blanc de Captain Contrat

Avec ce guide, Captain Contrat entre dans le vif du sujet et vous explique l’intérêt de recourir à la SCI, les éléments qui méritent votre attention et éventuellement l’aide d’experts, ainsi que les formalités de création et de dissolution.

Livre blanc de l'entrepreneur : Réussir la création de son entreprise

Livre blanc de LegalVision

Le présent livre blanc a pour but de vous aider à effectuer des choix sur les plans juridique, fiscal et social en connaissance de cause.

Choisir une forme de société commerciale adaptée à ses besoins

Livre blanc de EFL (Editions Francis Lefebvre)

Comment choisir la forme de sa société commerciale ? Il existe une pléthore de choix adaptées à vos besoins, mais trouver le bon est une autre question.

Créer sa société en 5 étapes : de l'idée à l'immatriculation

Livre blanc de Wity

Fort de sa connaissance de l’entrepreneuriat, Wity a réalisé pour vous ce guide pratique afin de vous aider, de la phase de réflexion autour de votre idée, jusqu’à la mise en œuvre de cette idée et notamment la création de votre société.

100 questions pour comprendre le portage salarial

Livre blanc de 2i Portage

Pour vous aider dans votre projet et dans vos choix professionnels, ce guide, créé par la société 2i Portage, spécialisée dans le portage salarial depuis 2008, reprend toutes les questions qu'ils rencontrent dans ses réunions d’information sur le portage salarial ou dans ses ateliers de formation auprès des consultants.

Développer l'entrepreneuriat social

Livre blanc de Oser Maintenant

Ce livre blanc est le fruit d’un travail collectif : celui du Codès et des 100 entrepreneurs sociaux qui se sont associés à sa démarche.

Tout savoir sur le statut de Micro-Entrepreneur

Livre blanc de Captain Contrat

Dans ce guide, vous trouverez toutes les explications sur le statut de micro- entrepreneur (ses responsabilités, l’organisation de sa gestion quotidienne, son régime fiscal, son régime social, etc.) et vous aurez, nous l’espérons, toutes les cartes en main pour prendre les meilleures décisions.

Idée d'entreprise - Comment protéger et communiquer sur une idée sans se la faire voler ?

Livre blanc de Filecys

Vous avez une idée d'entreprise ? Vous souhaitez communiquer à ce propos sans crainte ? Ce livre blanc est fait pour vous.

Identifier et valider une idée business

Livre blanc de Imbrikation

Cette étude montre qu’il est essentiel de prendre le temps de bien travailler son idée d’entreprise avant de se lancer. Une bonne définition de l’activité permet en plus de libérer du temps au quotidien pour gérer d’autres tâches opérationnelles (recrutements, veille, etc.).

Reporting, metrics, chiffres : Les meilleurs amis de l'entrepreneur

Livre blanc de Intuit QuickBooks

Ce livre blanc vous explique comment créer votre propre tableau de bord, ce qui vous donnera toutes les informations importantes sur votre activité.

Microentreprise ou société : Comment entreprendre ?

Livre blanc de Wity

Ce livre blanc vous explique les différences entre les microentreprises et les sociétés, et en quoi les deux modèles peuvent vous faire bénéficier différemment.